Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Dans les eaux profondes", de Sara Lovestam, éditions Actes Sud.
"Dans les eaux profondes", de Sara Lovestam, éditions Actes Sud.
©

Le livre du jour

"Dans les eaux profondes", de Sara Lovestöm : un sujet tabou, traité sans voyeurisme

Malte, petit garçon de cinq ans, est entouré de secrets et ne doit pas parler de l’alcoolisme de sa mère, de la violence de son beau-père, et du trop gentil et trop parfait Roger au comportement étrange et à la maison pleine de fantômes, sinon les services sociaux viendront le chercher à la crèche pour l’emmener loin de sa maman.

Benita Kusel pour Culture-Tops

Benita Kusel est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

L'auteur

Née en 1980 en Suède, Sara Lovestöm, professeur de suédois pour émigrés, écrit une rubrique pour l’important magasine gay anglais QX. Actes Sud a publié son premier roman : "Différente", qui à remporté le prix du Swedish book championship. Ecrivain engagée, Sara Lovestöm signe des oeuvres originales et résolument contemporaines.

Thème

Malte, petit garçon de cinq ans, est entouré de secrets et ne doit pas parler de l’alcoolisme de sa mère, de la violence de son beau-père, et du trop gentil et trop parfait Roger au comportement étrange et à la maison pleine de fantômes, sinon les services sociaux viendront le chercher à la crèche pour l’emmener loin de sa maman. Alors Malte ne dit rien mais doute de l’attitude de Roger. Est-ce ainsi qu’un adulte aime un enfant ? Et maman, si je parle, va-t-elle continuer à m’aimer ? Et puis il y a le Témoin , un transsexuel enfermé depuis des années, de son plein gré, derrière sa fenêtre donnant sur la cours de la crèche, qui observe l’étrange manège de ce trop gentil Roger avec le petit garçon de cinq ans. De douloureux souvenirs d’enfance hantent le Témoin; alors il décide d’agir pour sauver Malte et se sauver lui-même en s’acceptant dans sa nouvelle identité sexuelle.

Points forts

- Une écriture subtile.

- Un sujet difficile traité avec pudeur.

- Aucun voyeurisme.

Points faibles

- Les personnages se croisent de façon confuse.

- L’histoire du Témoin est trop complexe.

En deux mots

1. Cette banale histoire de maltraitance et de pédophilie racontée avec les mots d’un enfant qui a un besoin impératif d’être aimé, donne de la légèreté et de la tendresse à ce sujet si difficile :

- Les maitresses d’écoles sensibilisées au problème de pédophilie, mais pleines de certitudes  soupçonnent la mauvaise personne : un transsexuel, un monstre à leurs yeux, qui ne rentre pas dans les bonnes cases de la société, alors que l’enfant voit en lui la bonne personne qui peut le sauver.

- La mère aimante et malheureuse, reste une femme en recherche d’affection, attirée par le charme extérieur du beau Roger malgré les avertissements de son enfant qui, lui, voit son coté sombre.

- Même si Malte comprend tout, il obéit pour être aimé de sa mère, et devient un enfant de 5 ans livré à la perversité d’un adulte apparemment bien sous tous rapports.

2. Un sujet terrible, tabou.

Un livre troublant qui fait réfléchir sur l'attention que l’on porte aux apparences, et sur la lucidité du regard des enfants sur le monde des adultes.

Une phrase

Page 188/189. Pour que sa mère puisse se reposer, Malte accepte d’aller chez Roger après la crèche . Ce jour-là , Malte salit son pull , Roger lui demande de l’enlever : "Malte torse nu, se tient à l’un des pieds de la table qui soutiennent la cage ( aux oiseaux). Roger prépare du sirop et met un DVD dans le lecteur. Il aimerait qu’ils parlent. Dans les coins, les ombres translucides se déploient. L’oiseau pâle hérisse son plumage. Malte ne prend pas la main que lui tend Roger, mais le suit. Roger l’installe sur le canapé et s’assoit à coté de lui. Il regarde Malte dans les yeux et pose sa lourde main sur son épaule. On va parler un peu d’amour, dit-il, avec son sourire le plus gentil. Tu sais ce que c’est ? Malte n’acquiesce pas. Il ne secoue pas la tête non plus. C’est sans doute une question piège, de celles que posent les adultes quand ils veulent vous faire la leçon. Mais Roger garde le silence. Ça veut dire aimer, répond enfin Malte. La main de Roger va et vient sur son épaule, comme s’il le massait. Malte espère ne pas être obligé d’enlever son pantalon aussi. Exactement, dit Roger. L’amour c’est quelque chose de très beau, tu ne trouves pas ? Malte pense à maman qui lui dit toujours : "Tu ne m’aimes pas ?" Il faut répondre "si", autrement elle se met à pleurer."

Recommandation

BonBon

Tweet Culture-Tops

Un sujet tabou, traité sans voyeurisme.

Informations

"Dans les eaux profondes", de Sara Lovestam, éditions Actes Sud.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !