Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Boule de suif Guy de Maupassant théâtre Lucernaire

Atlanti Culture

"Boule de Suif" de Guy de Maupassant, mise en scène de Sylvie Blotnikas : une version originale qui touche en plein coeur

"Boule de Suif" de Guy de Maupassant est à découvrir au Lucernaire jusqu'au 18 octobre.

Catherine Bonte de Cuniac pour Culture-Tops

Catherine Bonte de Cuniac pour Culture-Tops

Catherine Bonte de Cuniac est chroniqueuse pour le site Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

"Boule de Suif" de Guy de Maupassant, mise en scène de Sylvie Blotnikas

Avec ANDRE SALZET

 

INFOS & RÉSERVATION
LE LUCERNAIRE
53, rue Notre Dame desChamps
75006 Paris
Tél. : 01 45 44 57 34
http://www.lucernaire.fr
Jusqu’au 18 Octobre

 

RECOMMANDATION 
Excellent

 

THEME
Hiver 1870, dans une diligence fuyant Rouen et l’avance des prussiens, une dizaine de voyageurs représentant les différentes classes sociales : aristocrates,  bourgeois, religieux, politique, et une prostituée, Boule de Suif, se trouvent confrontés aux aléas de ce voyage. La voiture avance trop lentement dans la neige, le temps passe, les voyageurs ont faim. Seule Boule de Suif a des provisions qu’elle partage généreusement avec les autres voyageurs. Le soir à l’étape, un officier prussien retient les voyageurs jusqu’à ce que Boule de Suif lui cède… Le fera-t-elle ? Situation révélatrice des bassesses  humaines : hypocrisie, manipulation, mépris et ingratitude  d’une classe sociale privilégiée face à la dignité et la générosité des plus humbles…..

 

POINTS FORTS
Seul en scène, André Salzet campe chaque personnage avec humour, ironie ou compassion.  Remarquable conteur, il tient sous son charme  le public qui passe de l’émotion à la colère, de l’empathie au dégout, du rire aux larmes.

. Une mise en scène sobre, ajustée au rythme du récit, soulignant avec justesse la succession des saynètes. Un jeu de lumière alternant obscurité et clarté ponctue les enchainements, souligné par une phrase musicale.

. Une langue imagée, précise, réaliste, cruelle, aux dialogues réjouissants, illustre ce fait divers dans un temps court, cinq jours, et des lieux fermés : la diligence et l’auberge.

. Raconter, décrire, faire voir et penser, contrat rempli haut la main par ce talentueux comédien qui sait trouver le ton précis et savoureux du conteur tout en illustrant si bien toute la vérité, l’humour et le pittoresque de cette galerie de  personnages.

 

POINTS FAIBLES
Je n’en vois pas.

 

EN DEUX MOTS
Une version de Boule de Suif originale qui touche en plein coeur. Une interprétation remarquable faite d’émotion et de vérité. On est entrainé, bouleversé par l’ingratitude et la petitesse d’une classe  qui se dit supérieure face à la belle personne qu’est notre Boule de Suif, femme simple, naïve mais pleine de bon sens et de dignité.

 

UN EXTRAIT
« …Boule de Suif. Petite, ronde de partout, grasse à lard, avec des doigts bouffis, étranglés aux phalanges, pareils à des chapelets de courtes saucisses ; avec une peau luisante et tendue, une gorge énorme qui saillait sous sa robe, elle restait cependant appétissante et courue, tant sa fraîcheur faisait plaisir à voir. Sa figure était une pomme rouge, un bouton de pivoine prêt à fleurir ; »

 

L'AUTEUR
Guy de Maupassant, (1850-1893) ce normand mondain se situe dans le courant littéraire du naturalisme et du réalisme illustrés par Zola et surtout Flaubert, dont il est le jeune disciple.  Il  privilégie la forme du conte, courte et ramassée qui sert parfaitement  un petit fait quotidien, un instant d’une existence. Flaubert écrivit à son jeune protégé au sujet de Boule de Suif : « Ce petit conte restera, soyez en sûr».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !