Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Le président du conseil de surveillance du groupe de médias Vivendi, Vincent Bolloré, lors d'une assemblée générale de Vivendi le 19 avril 2018 à Paris.
©ERIC PIERMONT / AFP

Feu vert

Vivendi va pouvoir racheter Prisma Media et ses magazines Voici, Télé-Loisirs, Gala ou Femme Actuelle

Le gendarme de la concurrence a officiellement donné son feu vert pour le rachat du groupe de presse Prisma Media par Vivendi, le groupe de Vincent Bolloré.

Le gendarme de la concurrence a donné ce jeudi 29 avril son feu vert au rachat du groupe de presse Prisma Media et ses célèbres magazines comme Télé-Loisirs, Voici, Femme Actuelle, Capital ou Gala, par le géant français des médias Vivendi.

L’Autorité de la concurrence a publié un communiqué :

« Au terme de son examen, l’Autorité a pu écarter tout problème de concurrence et autoriser l’opération sans condition ».

Vivendi, propriétaire de Canal+ et du groupe de communication Havas, avait annoncé en décembre dernier être entré en négociations exclusives avec l’éditeur Gruner + Jahr, filiale de l’allemand Bertelsmann, afin d’acquérir la totalité du groupe de presse Prisma Media.

Le montant de l’opération serait de l’ordre de 100 à 150 millions d’euros selon la presse.

Elle écarte aussi tout risque concurrentiel lié à la possibilité d’offres publicitaires groupées entre Prisma Media et Canal+, en raison notamment de « l’existence d’autres acteurs intégrés » comme TF1, M6 ou NRJ Group.

Le conseil de surveillance du groupe a « accueilli favorablement » le projet de transformation en société anonyme. La transformation de gouvernance sera soumise au vote des actionnaires lors de la prochaine assemblée générale qui se déroulera le 31 juin.

Les médias et l’édition constituent des axes de développement pour Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré, et qui a racheté en 2019 le groupe Editis qui détient des maisons comme Nathan, Robert Laffont ou Plon.

Vivendi est en position de force au sein du groupe Lagardère, dont il est le premier actionnaire, et qui possède l’éditeur Hachette et les médias le JDD, Paris Match et Europe 1.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !