Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Banksy Show me the monet tableau oeuvre enchères
©Tolga AKMEN / AFP

Enchères

Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres

Un tableau de Banksy dans le style de Claude Monet a été vendu chez Sotheby's 8,5 millions d'euros. Une autre de ses oeuvres, le "Parlement des singes", s'était envolée à plus de 11 millions d'euros en 2019.

L'incursion du street art dans le marché de l'art contemporain vient de connaître une nouvelle étape. L'oeuvre "Show me the Monet", le tableau de l'artiste urbain britannique Banksy parodiant "Le Bassin aux nymphéas" de Claude Monet, a été vendu mercredi 21 octobre à Londres 7,6 millions de livres (8,5 millions d'euros), selon les précisions de la maison d'enchères Sotheby's.

"Cinq collectionneurs déterminés" se sont disputés pendant près de neuf minutes d'enchères en ligne l'œuvre, initialement estimée entre 3 et 5 millions de livres. 

Cette somme impressionnante constitue "le second plus haut prix jamais atteint" par une oeuvre de Banksy dans des enchères.

Selon des informations de Franceinfo, "ce tableau de 2005 reprend l'une des célèbres œuvres du peintre impressionniste français montrant un pont japonais au-dessus d'un bassin en fleurs, dans lequel trempent désormais aussi des plots de signalisation orange et un vieux caddy".

Alex Branczik, responsable européen de l'art contemporain chez Sotheby's, a réagit dans un communiqué. Il estime que le mystérieux artiste originaire de Bristol est un "visionnaire" : 

"Banksy met ici en lumière le mépris de la société pour l'environnement face aux excès de gaspillage du consumérisme". 

"Show me the Monet" est en réalité l'une des oeuvres d'une série de tableaux intitulée Crude Oils (Peintures à l'huile vulgaires). Banksy a détourné de grands classiques de la peinture notamment les Tournesols de Van Gogh aux fleurs fanées, la Marilyn Monroe d'Andy Warhol est détournée en Kate Moss dans une autre oeuvre ou encore le "Nighthawks" d'Edward Hopper où un homme en caleçon aux couleurs du drapeau britannique a caillassé la vitre du célèbre bar.

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !