Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Un drone tueur de l'armée britannique équipé d'un fusil pour éliminer un ennemi dans un bâtiment
©The Times

Autonome

Un drone tueur de l'armée britannique équipé d'un fusil pour éliminer un ennemi dans un bâtiment

Ce drone ne s'écrase pas contre les murs ou sur le sol même dans un petit local, le tir n'est pas automatique, il est validé par un opérateur

"Un drone armé d'un fusil à double canon capable de voler à l'intérieur et d'identifier des cibles grâce à l'intelligence artificielle a été développé par les forces armées britanniques" signale le quotidien The Times. Ce système sans pilote, comporte six rotors et son diamètre est d'environ un mètre, il sera déployé dans les conflits urbains.

L'i9 est le premier drone armé de l'armée britannique à pouvoir voler à l'intérieur d'un bâtiment, en utilisant un système d'intelligence artificielle qui lui permet de surmonter l'effet d'aspiration des murs qui provoque le crash des drones qui transportent de lourdes charges utiles en raison de la façon dont ils déplacent l'air dans les petites pièces. C'est l'opérateur du rône qui décide de tirer ou pas, une fois que l'appareil a automatiquement identifié une cible potentielle avec sa caméra.

Les interventions dans des batiments où se cachent des éléments hostiles, militaires ou terroristes sont parmi les plus dangereuses. Les soldats qui donnent l'assaut doivent typiquement ouvrir une porte et se précipiter à l'intérieur, en tirant sur l'ennemi, quelques fois à quasi à bout portant. Les pertes dans de telles opérations sont généralement très élevées, en particulier parmi les premiers éléments qui franchissent la porte d'accès. Cela a été le cas pour les troupes britanniques en Afghanistan. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !