Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

C'est la fin

Un des quatre derniers rhinocéros blancs du Nord meurt au zoo de San Diego

L'espèce devrait définitivement s'éteindre puisque les trois derniers spécimens ne sont plus en âge de se reproduire.

C'est un animal emblématique qui s'éteint doucement. Un des quatre derniers rhinocéros blancs du Nord s'est mort, ce dimanche, au zoo de San Diego, suite à une infection que les soigneurs n'ont pu endiguer à temps. La femelle de 41 ans, appelée Nola, ne s'en est pas remise. Née au Soudan, elle était le dernier spécimen de son espèce en captivité. Par malheur, il n'en reste que trois autres à l'état sauvage, dans une réserve naturelle du Kenya, et ils n'ont désormais plus l'âge pour se reproduire.

Le rhinocéros blanc est divisé en deux espèces : celle du Sud, présente en Afrique Australe a été sauvée de peu de l'extinction et s'épanouit désormais dans de nombreuses réserves. En revanche, celle du Nord a vu son territoire (qui remontait jusqu'à l'Egypte) se réduire à peau de chagrin. Sa corne, recherchée pour ses prétendues vertus médicinales en Asie, en a fait la cible des braconniers. Le rhinocéros noir pourrait suivre le mouvement puisqu'il est désormais, lui aussi, en grave danger d'extinction. Quant au rhinocéros noir d'Afrique de l'Ouest, il est officiellement éteint depuis 2011...

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !