Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des "moustiques-tigres" (Aedes aegypti) au laboratoire Oxitec à Campinas (Brésil) le 2 Février 2016.
©REUTERS/Paulo Whitaker

Avancée

Santé : Bientôt un vaccin contre le virus Zika ?

Le 23 juin, la revue "Nature" publie les résultats d'une étude où des chercheurs affirment avoir découvert des anticorps contre des maladies graves transmises par certains moustiques.

Le virus Zika au microscope électronique (Crédit photo : CDC/ Cynthia Goldsmith)

Une découverte "totalement inattendue", a déclaré à l'AFP Félix Rey, responsable du laboratoire de virologie structurale à l'Institut Pasteur (Paris) qui a dirigé l'étude publiée ce jeudi dans la revue scientifique américaine Nature.

Si elle se confirme, la voie s'ouvrirait vers le développement d'un vaccin  contre les risques de transmission du virus Zika et de sa cousine, la dengue.

À ce jour, il n'existe aucun vaccin contre le Zika, alors que la dengue dispose déjà d'un vaccin développé par le français Sanofi.

Juthathip Mongkolsapaya, un autre chercheur engagé dans ces travaux, confirme qu'il s'agit des "premiers anticorps très puissants" découverts contre le virus Zika.

En laboratoire, les chercheurs ont isolé deux anticorps capables d'enrayer la progression de la dengue. Un succès qui leur a permis de découvrir qu'en plus, l'un d'entre eux était susceptible de "neutraliser" le virus Zika.

Les scientifiques ont pu localiser l'endroit précis où l'anticorps vient se fixer sur l'enveloppe du virus Zika, mettant en évidence que celui-ci était le même sur le virus de la dengue.

Une avancée scientifique à l'horizon, et un espoir pour les centaines de milliers de personnes dans le monde exposées à ces fléaux transmis à l'homme par les piqûres de moustiques comme le terrible "moustique tigre".

Parmi les zones à risques, l'Amérique du Sud, et plus particulièrement le Brésil, frappé par plusieurs milliers de cas de microcéphalie chez les nouveaux-nés, provoquées par le virus Zika, installé par une épidemie de dengue depuis début 2016.

L’aedes aegypti (ou "moustique tigre") s’est installé en France en 2003, et il a déjà causé 8 cas de dengue et 12 de chikungunya dans le sud de l'Hexagone.

Lire aussi : Le moustique vous suce le sang avec pas moins de 6 aiguilles, contenues dans sa trompe

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !