Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
©REUTERS/Mario Anzuoni

Jackpot

Sacem : Daft Punk, Robin Thicke et Avicii en tête des droits d'auteur en 2014

La chanson qui a généré le plus de droits d'auteur en France en 2014 est Get Lucky, des Daft Punk, a annoncé hier la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem).

Les droits d'auteur collectés par la Sacem en 2014 ont atteint 830 millions d'euros pour le compte des ayants droits de deux millions d'oeuvres, soit 276.000 personnes, un chiffre en très léger recul par rapport à 2013 (-0,6%), a-t-elle annoncé ce samedi. La grosse part des droits Sacem provient de la diffusion audiovisuelle (TV/radio) qui a représenté en 2014, 320,4 millions d'euros (1,4% de hausse par rapport à 2013). Suivent les diffusions publiques (concerts, night-clubs, fonds sonores…) pour 280,7 millions d’euros, les droits pour la copie privée (64, 8 millions) et le CD et le DVD chutent (56,7 millions d’euros).

Malgré la progression des services de streaming, Internet n'a rapporté que 30,6 millions d'euros de droits d'auteur. Ce chiffre est toutefois en progression de 23,7% par rapport à 2013.

Les chansons qui ont généré le plus de droits en France l'an dernier ont été Get Lucky, des Daft Punk, et Blurred Lines de Robin Thicke. Suivent Wake Me Up (Avicii/Aloe Blacc) et Papaoutai (Stromae). Gangnam Style, de Psy, est 5e.

La Sacem se félicite par ailleurs de l'augmentation du nombre de ses membres (plus 4330 en 2014) qui porte son nombre total de sociétaires à 153.000. "La Sacem est la société d'auteurs qui a le plus grand nombre de nationalités différentes au monde", se félicite son directeur général Jean-Noël Tronc.

La "vieille dame", fondée en 1851, a aussi diffusé la liste des oeuvres les plus exportées en 2014. Le numéro 1 est Danza Kuduro, du congolais Don Omar, devant le tube de Claude François Comme d'habitude. YMCA, des Village People, est 8e (le morceau des Village People a été produit par un Français, Henri Belolo) et Born to be Alive, de Patrick Hernandez, est 11e.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !