Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
La diffusion de l'interview accordée par le prince Harry et Meghan Markle à Oprah Winfrey a profondément divisé les Britanniques, selon un sondage YouGov.
La diffusion de l'interview accordée par le prince Harry et Meghan Markle à Oprah Winfrey a profondément divisé les Britanniques, selon un sondage YouGov.
©OLIVIER DOULIERY / AFP

Opinion divisée

Royaume-Uni : le prince Harry et Meghan Markle atteignent une impopularité record après leur entretien avec Oprah Winfrey aux Etats-Unis

Pour la première fois, les Britanniques qui ont une opinion négative du prince Harry sont plus nombreux que ses sympathisants, selon un récent sondage YouGov. L’entretien de Meghan Markle et du prince Harry a provoqué une onde de choc en Grande-Bretagne, notamment suite aux accusations de racisme et aux nombreuses critiques envers la famille royale.

Les Britanniques sont toujours fidèles à la famille royale britannique après le "séisme" de la diffusion de l'entretien du duc et de la duchesse du Sussex aux Etats-Unis. Le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont atteint des records d'impopularité au Royaume-Uni après leur interview à la télévision américaine avec Oprah Winfrey, selon un nouveau sondage de l'institut YouGov sur 1.664 adultes, dévoilé ce vendredi 12 mars et d’après des informations de Franceinfo.

Pour la toute première fois, les sujets de Sa Majesté sont en effet plus nombreux à avoir une opinion négative (48%) du prince Harry que positive (45%). Selon les chiffres dévoilés, 31% des sondés ont une opinion positive de Meghan Markle, et une majorité (58%) la considère dorénavant de manière négative.

Selon les résultats de cette nouvelle étude, les données suggèrent que la popularité du reste de la famille royale n'a pas été entamée par les accusations de racisme proférées par Meghan Markle et le prince Harry lors de leur émission diffusée à la télévision américaine, au sujet de la couleur de peau de leur fils Archie.

La reine Elizabeth II figure toujours en tête des figures royales préférées, avec un taux d'approbation de 80%, selon le sondage.

Le prince William et son épouse Kate restent également très populaires, avec environ trois quarts d'opinions favorables.

Seul le prince Charles, père d'Harry et héritier de la Couronne, a rééllement subi un impact auprès de l’opinion suite à l’interview de Meghan et Harry, avec une augmentation de 6 points des opinions négatives à son encontre (à 42%), chutant parallèlement de 9 points dans les avis favorables (à 49%).

Aux Etats-Unis, la situation est totalement inversée. Les sondages sont en effet bien plus favorables au prince Harry et à Meghan Markle de l’autre côté de l’Atlantique. La popularité de Harry et de Meghan a connu un bond spectaculaire en Amérique après la diffusion de l’entretien, pour atteindre respectivement 69% (+23 points) et 67% (+22 points) de taux d'approbation. Meghan Markle et le prince Harry sont ainsi devenus les personnages les plus aimés de la famille royale au pays de l’Oncle Sam, en passant même devant la reine (65% d'opinions positives), selon un sondage Morning Consult.

A lire aussi : Meghan Markle vs Elisabeth II: la Grande-Bretagne est-elle condamnée à perdre la nouvelle guerre d’Amérique ?

A lire aussi : La menace woke : Harry et Meghan sont-ils en train de devenir la plus grande menace que la Couronne britannique ait connue depuis l’abdication d’Edouard VIII ?

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !