Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Rosetta est toujours en orbite autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko.
©ESA/Rosetta/NAVCAM – CC BY-SA IGO 3.0

Intriguant

Rosetta : les scientifiques révèlent de surprenantes découvertes sur la comète Tchouri

Les données envoyées par la sonde laissent en suspens de nombreuses interrogations.

Les chercheurs s'attendaient à des surprises, ils n'ont pas été déçus. Contacté par le Monde, l'astronome Jean-Loup Bertaux résume les observations réalisées ces dernière mois : "on ne comprend pas tout. C’est même un euphémisme pour dire qu’on ne comprend rien !"

Pas moins de sept articles ont été réalisés pour le magazine Science, publié ce 23 janvier, depuis l'arrivée de Rosetta autour de la comète, en août 2014. La première surprise, c'est la diversité de la surface de la comète Tchouri. Parfois lisse, parfois rocheuse, elle est même composée de dunes sur certaines parties alors qu'il n'y a ni vent, ni atmosphère. "Nous avons été surpris par la variété des structures géologiques", commente ainsi à l'AFP, Hans Nilsson, de l'Institut suédois de physique spatiale qui a participé à une des études.

Autre interrogation, la composition chimique de son "air," mélange de poussière et de gaz, inégalement répartie sur la comète. D'ailleurs, c'est au niveau du "cou" de la comète que l'activité se concentre, même en étant loin du soleil, ce qui n'a pas non plus manqué de surprendre les scientifiques.

Quant au petit robot Philae, il est toujours en sommeil, en attendant le mois de mars où l'approche du soleil pourrait permettre son réveil.



Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !