Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Crédits Photo: KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Covid-19

Roland-Garros à huis clos ? La fédération n'écarte "aucune option"

Le président de la Fédération française de tennis (FFT) Bernard Giudicelli estime dans le JDD qu'organiser le tournoi à huis clos permettrait de limiter les pertes financières.

Le président de la Fédération française de tennis (FFT), Bernard Giudicelli, revient dans le JDD sur le report controversé du tournoi en septembre. "On est déterminés et on pense avoir pris la bonne décision", assume-t-il. "On s'est positionnés le plus loin possible dans le calendrier, soucieux de ne pas nuire aux événements majeurs, de façon à ce qu'aucun Masters 1000 ni aucun Grand Chelem ne soit touché."

Il n'exclut pas l'idée que le tournoi, qui est le "moteur du tennis en France", puisse se dérouler à huis clos. "On n'écarte aucune option. Ce serait se perdre en conjectures d'en privilégier une tant le manque de visibilité est réel", explique-t-il. Et lui d'argumenter : "Il y a le tournoi qui se déroule dans le stade, et le tournoi sur les écrans télé. Des millions de téléspectateurs à travers le monde attendent ce rendez-vous. L'organiser à huis clos permettrait de faire tourner une partie du modèle économique, les droits télé [qui comptent pour plus d'un tiers des recettes du tournoi] et le partenariat. Ce n'est pas à négliger".

Alors que des joueurs comme Rafael Nadal pressentent que le circuit ne rouvrira pas en 2020, il rappelle que "celui qui décide aujourd'hui, c'est le virus. Et lui n'est ni optimiste ni pessimiste. Ce n'est pas parce qu'un avis est émis à un moment donné qu'il va avoir un effet sur notre action."

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !