Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
©Pernod - Ricard

Et golouglouglou

Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool

Plusieurs employés de Pernod Ricard accusent l'entreprise de les pousser à boire au travail. Ceux qui refuseraient serait mal perçus.

Ce lundi, des salariés de l'entreprise Pernod Ricard accusent le numéro 2 mondial des vins et spiritueux de les avoir forcés à boire. Plusieurs anciens et actuels employés dénoncent une "pression permanante" émanant des dirigeants de l'entreprise, dans le but de pousser les salariés à consommer de l'acool. 

La Parisien est allé à la rencontre de ceux qui dénoncent ce climat. Julien, 42 ans, raconte : "Dans les bars, discothèques, fêtes et férias de mon secteur, on a un budget pour offrir des verres de pastis aux clients et on consomme avec eux, encouragés par notre hiérarchie. La devise de Ricard, c'est : fais-toi un ami par jour. Je picolais tous les jours, à force, ça devient une habitude". Aujourd'hui alors qu'il a quitté Pernod Ricard il fait parti de ceux qui ont choisi de lancer le dossier devant les prud'hommes mais il n'est pas le seul ex-employé au témoignage accablant. Philippe, 50 ans, se souvient qu'au cours des ferias, les employés picolaient "de midi à 16h, puis de 21h à 2h du matin".

Et l'entreprise n'attend pas seulement de ses employés qu'ils boivent mais elles les choisit également selon leur capacité à résister à l'alcool : "On buvait plus de 40 verres jour" ajoute Philippe dans les colonnes du Parisien. Puis, il poursuit : "Si je refusais un verre, mon chef me disait 'bah alors, tu n'aimes pas les produits que tu vends ?". 

Face à ces témoignages accablants, l'entreprise au réglement qui appelle à une consommation "modérée" d''alcool, assure qu'elle pratique "une tolérance zéro".  D'après le responsable presse du groupe, "il n'y a pas de culture de l'alcool, ni aucune directive, ni incitation, sous aucune forme, à consommer". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !