Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
©JACK GUEZ / AFP

Disparition d'une grande figure des médias

Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans

Hervé Bourges est décédé ce dimanche. Il était âgé de 86 ans. Durant sa carrière, Hervé Bourges avait été journaliste, patron des chaînes de télévision (TF1, France 2 et France 3), et de radios (RFI et RMC). Hervé Bourges avait aussi été à la tête du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de 1995 à 2001.

Le monde des médias et de la télévision est en deuil. Hervé Bourges, grande figure de l'audiovisuel français, est mort ce dimanche à l'âge de 86 ans. Selon des informations de BFMTV, il serait décédé dans un hôpital parisien. 

Hervé Bourges avait occupé des rôles majeurs au cœur des médias français et de la télévision notamment. Il avait été patron des chaînes de télévision TF1, France 2 et France 3. Il avait également été à la tête des radios RFI et RMC. Hervé Bourges avait dirigé le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) entre 1995 et 2001.

Hervé Bourges était diplômé de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ) en 1955. Il avait débuté sa carrière au journal Témoignage Chrétien. Deux ans plus tard, il effectuait son service militaire en Algérie. En 1965, Hervé Bourges avait décidé de rester en Algérie comme conseiller du ministre de l'Information Bachir Boumaza. Herves Bourges avait été arrêté et incarcéré dans les prisons algériennes. Il sera libéré suite à l'intervention conjuguée du cardinal Duval à Alger et de Jacques Chirac à Paris lorsqu'il était conseiller du Premier ministre Georges Pompidou.

En 1976, Hervé Bourges est devenu directeur puis président de l'ESJ de Lille. Il a ensuite dirigé de nombreux grands médias en France : RFI (Radio France Internationale), TF1 (jusqu'à sa privatisation en avril 1987), RMC puis Antenne 2 et FR3 jusqu'en septembre 1992. 

Hervé Bourges a également occupé la fonction de président de l'Union internationale de la presse francophone en 2001. 

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !