Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Lutte contre la haine sur Internet : Youtube a supprimé de nombreuses chaînes suprémacistes ou connues pour leurs contenus polémiques
©LIONEL BONAVENTURE / AFP

Modération à grande échelle

Lutte contre la haine sur Internet : Youtube a supprimé de nombreuses chaînes suprémacistes ou connues pour leurs contenus polémiques

La plateforme de vidéos de Google a annoncé lundi avoir supprimé plusieurs chaînes suprémacistes pour avoir enfreint "de façon répétée" ses règles. Youtube a ainsi décidé de supprimer de nombreuses chaînes aux Etats-Unis. La France est également concernée.

Les chaînes d'American Renaissance (et AmRenPodcats), de NPI/Radix (et rpspecer, un militant néo-nazi), de David Duke (connu pour avoir dirigé le Ku Klux Klan) ou encore de Stefan Molyneux ont ainsi été bannies dans une vaste opération menée par Youtube. 

Un porte-parole de la plateforme de vidéos de Google s’est exprimé sur ces décisions : 

"Après avoir mis à jour nos règlements pour mieux répondre à la question des contenus suprémacistes, nous avons assisté à une multiplication par 5 du nombre de vidéos retirées et nous avons mis fin à plus de 25.000 chaînes pour violation de nos règles sur les discours de haine". 

En France, la chaîne de Dieudonné a notamment été supprimée par le géant du streaming dans le cadre de cette opération. La page de Dieudonné sur Youtube, qui comptait environ 400.000 abonnés, a disparu ces dernières heures après une décision de Google, la maison-mère de Youtube.

L'annonce de cette vaste opération menée par la plateforme de vidéos survient en pleine période de remise en cause des réseaux sociaux, dans le sillage de l'affaire George Floyd, mort lors de son interpellation par la police de Minneapolis. 

Se voyant reprocher une trop grande tolérance vis-à-vis des contenus haineux et violents contre les minorités, les géants du Web sont donc invités à modifier leurs règles.

Facebook a également annoncé il y a quelques jours un tournant dans sa politique de modération. 

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !