Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
sapins de Noël fin d'année ventes décret père Noël
sapins de Noël fin d'année ventes décret père Noël
©MENAHEM KAHANA / AFP

Magie de Noël

Les ventes de sapins de Noël sont bien autorisées à partir de ce vendredi 20 novembre

Le Premier ministre Jean Castex a pris un décret ce mercredi pour officialiser cette autorisation. Les achats de sapins de Noël pourront se faire en extérieur.

Comme annoncé par le ministre de l'Agriculture ce mardi, les ventes de sapins de Noël seront bien autorisées à partir de ce vendredi 20 novembre. Un décret a été pris mercredi par le Premier ministre Jean Castex. Le texte autorise officiellement l'achat de sapins de Noël en extérieur.

Cette décision intervient alors que de nombreuses restrictions concernent les produits et les commerces non essentiels, de nombreux rayons étant fermés.

Il sera donc possible d’acheter des sapins aux abords des grandes surfaces, chez les pépiniéristes ou les magasins de bricolage qui sont ouverts.

Les Français ont également la possibilité de se faire livrer leur arbre ou le récupérer en « click and collect ».

Les fleuristes pourront vendre des sapins en extérieur, sans qu'il soit nécessaire de les commander à l'avance.

Selon la rédaction du Figaro, la vente de décorations de Noël reste pour le moment limitée et interdite car ces dernières font partie des produits dits « non-essentiels ».

Les représentants des commerçants doivent être reçus vendredi par plusieurs membres du gouvernement pour discuter d'un « protocole sanitaire renforcé » conditionnant la réouverture de tous les commerces.

Près de six millions de sapins sont vendus en moyenne chaque année à Noël en France, essentiellement dans les grandes surfaces, les magasins de bricolage et les jardineries.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !