Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

Dégringolade

Les grands musées parisiens ont perdu près des trois quarts de leurs visiteurs en 2020

Les pertes de recettes du musée du Louvre s'élèvent à plus à 90 millions d'euros.

Les confinements et fermetures pour raisons sanitaires ainsi que la chute du nombre de touristes ont eu un impact fort en 2020 sur les recettes des grands musées.

Le Louvre, le plus grand musée du monde, a ainsi accueilli seulement 2,7 millions de visiteurs en 2020, soit 72% de moins par rapport aux 9,6 millions de visiteurs de 2019. Alors que les touristes étrangers représentent habituellement 75% des entrées, les Français ont l'an passé représenté 84% de ces visiteurs.  Pour le musée, c'est une perte de recettes de plus à 90 millions d'euros, alors que l'aide de l'Etat s'élevait à 46 millions d'euros.

Même contat au château de Versailles, qui a reçu 2 millions de visiteurs s'y sont pressés en 2020 contre 8,2 millions en 2019), au musée d'Orsay et celui à l'Orangerie, qui ont perdu 77% de leurs visiteurs, ainsi qu'au Centre Pompidou (-72%). La douzaine de musées de la Ville de Paris (Petit Palais, Musée d'art moderne, Musée Guimet etc...) ont limité un peu plus la casse, avec une baisse de 54% des visiteurs.

 

Pour pallier ces pertes, à la fois en billetterie, en mécénat et en organisation d'événements, les grands musées vont accentuer les actions de médiation, notamment vers le public francilien, et opter pour moins de grandes expositions et une mise en valeur de leurs collections, souvent négligées. 

Orange Actu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !