Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

WTF

Le jour où un fan a proposé à David Bowie de faire l'amour à un cadavre

"Pourquoi je voudrais baiser un cadavre ?", a répondu le rockeur, blanc comme un linge.

Une nouvelle biographie dédiée à la légende du rock britannique David Bowie sortira le 7 septembre prochai. Elle est signée par Dylan Jones, rédac­teur en chef de la version anglaise du magazine GQ et intitulé "David Bowie : A Life" . L'homme, qui a fréquenté David Bowie, assure avoir basé son enquête sur plus de 180 interviews de proches du chanteur, décédé à 69 ans en janvier 2016, quelques jours après la sortie de son album Blackstar.

Le livre promet de nombreuses anecdotes et informations inédites sur la vie de la star, de sa jeunesse à son décès. Des extraits dévoi­lés par le Daily Mail décrivent un homme accro au sexe dès son adolescence, couchant avec plusieurs personnes en même temps, parfois mineures dans les années 1970, et étant constamment infidèle.

Une anecdote montre à quel point David Bowie était perçu par certains comme une bête de sexe. Lors d'une tournée en septembre 1972, Bowie avait invité Josette Caruso - une grande et célèbre fan à l'époque - à le rejoindre dans son hôtel de Philadelphie, où il l'a "proprement séduite - baeaucoup de baisers, de câlins et de baise", témoigne-t-elle. Plus tard dans la nuit, elle raconte que le garde du corps de David Bowie est allé ouvrir la porte, à laquelle quelqu'un venant de frapper, puis à demander à la star de le rejoindre. Il est ensuite revenu "blanc comme un linge".

"Il était visiblement choqué. Quelqu'un venait de passer pour lui proposer un cadavre encore chaud, afin qu'il puisse avoir des relations sexuelles avec. Evidemment, il avait l'air si étrange que des malades pensaient qu'ils pourrait aimer la nécrophilie", témoigne son ancienne amante.

"Pour qui ils me prennent ? Pourquoi pensent-ils qu'un truc comme ça m'intéresserait ? Pourquoi je voudrais baiser un cadavre ?", lui a-t-il dit, choqué de l'image que certains pouvaient avoir de lui.

 

Lu dans le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !