Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
©YOSHIKAZU TSUNO / AFP

Révolution technologique et scientifique

Le Japon lance un service d'étoiles filantes sur commande

Une fusée a été envoyée dans l'espace ce 18 janvier. Elle transporte un satellite qui va livrer la première pluie d'étoiles filantes sur commande au monde.

Une start-up basée à Tokyo a mis au point un microsatellite révolutionnaire. L'astrophysicienne Lena Okajima a trouvé le moyen de déclencher une pluie d'étoiles filantes sur commande. Un spectacle céleste sera donc à découvrir dans le ciel d'Hiroshima au début de l'année prochaine. Cette expérience, Sky Canvas, doit permettre d'obtenir une service "d'étoiles filantes à la demande". 

Le satellite va libérer de minuscules boules qui brillent lorsqu'elles traversent l'atmosphère simulant ainsi une pluie de météorites. 400 petites billes étaient contenues dans le satellite. La formule chimique de ces billes a été gardée secrète. 

Ce dispositif est installé sur la fusée Epsilon-4 qui a été lancée par l'Agence japonaise d'exploration spatiale (JAXA) ce vendredi 18 janvier. La fusée transporte sept ultra-petits satellites qui présentent des technologies innovantes. 

La société derrière ce projet de pluie d'étoiles filantes et de météorites artificielles, ALE Co. Ltd, doit présenter son premier spectacle dans le ciel d'Hiroshima au printemps 2020. Au total, 20 ou 30 événements pourraient être organisés grâce aux 400 billes. 

La compagnie a l'intention de lancer un deuxième satellite sur une fusée du secteur privé dans le courant de l'année 2019. 

Lorsque les satellites sont en orbite, ils sont programmés pour éjecter les balles au bon endroit, à la bonne vitesse et dans la bonne direction, permettant ainsi d'offrir un véritable spectacle au public. Chaque étoile devrait briller pendant plusieurs secondes. La chaleur et la vitesse le chute vont transformer les petits objets en boules de feu de couleurs différentes. 

Ce dispositif fascinant pourrait également être proposé aux organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. 

 

Channel News Asia

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !