Le Cap : Nick Sloane propose à l'Afrique du Sud de pêcher des icebergs contre la sécheresse ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Cap : Nick Sloane propose à l'Afrique du Sud de pêcher des icebergs contre la sécheresse !
©RODGER BOSCH / AFP

Idée surréaliste

Le Cap : Nick Sloane propose à l'Afrique du Sud de pêcher des icebergs contre la sécheresse !

La ville du Cap fait face à une importante pénurie d'eau. Afin d'approvisionner la ville, Nick Sloane souhaite se servir des icebergs à la dérive pour récupérer leur eau douce et fraîche.

Une idée improbable refait surface afin de trouver une solution à la crise de l'eau que traverse la ville du Cap. Les autorités songent à remorquer un iceberg ! Des milliers d'icebergs se détachent et dérivent chauqe année vers le Cap, à plus de 2 000 kilomètres de distance. 

L'année dernière, la menace du jour zéro approchait (lorsque le  Cap, une ville de 3,7 millions d'habitants allait manquer d'eau). Grâce aux restrictions comme des douches de deux minutes et l'utilisation de 50 litres par jour, le jour zéro a été temporairement repoussé à une date ultérieure. Les autorités ont précisé que cette crainte majeure pouvait malgré tout ressurgir en 2019. 
 
Afin d'éviter cette triste réalité, Nick Sloane, un expert en sauvetage maritime a précisé que le remorquage d'un iceberg depuis l'Antarctique pourrait être la solution au problème de pénurie d'eau au Cap. Nick Sloane a notamment participé aux opérations titanesques de sauvetage et de renflouement du Costa Concordia, au large de l'Italie. 
 
L'iceberg idéal devra être d'un kilomètre de long, avec une partie extérieure de 500 mètres de large et de 250 mètres de profondeur. Si l'opération de remorquage est correctement réalisée, 150 millions de litres d'eau fraiche chaque jour et pour une année pourraient être obtenus.
 
Cette solution à court terme pourrait permettre de fournir et de couvrir près de 30% des demandes de la ville en eau. 
 
Afin d'éviter la fonte prématurée de l'iceberg pendant l'opération de remorquage, il sera enveloppé dans un matériau isolant lors de son transport jusqu'en Afrique du Sud. L'iceberg devrait être remorqué dans la baie de Sainte-Hélène. 
 
Nick Sloane est motivé pour mettre en œuvre cette impressionnante opération si les autorités du Cap approuvent ce plan ambitieux. L'expert s'est confié à la rédaction de Quartz en assurant qu'il avait des investisseurs privés pour financer cette vaste opération qui coûterait la bagatelle de 100 millions de dollars. 
 
La ville du Cap étude actuellement les prévisions de pluie de la période hivernale. Une décision pourrait être prise en août afin de savoir si le remorquage de l'iceberg est envisagé ou non.  
 
Lu sur Quartz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !