Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
"La Petite Maison dans la prairie"

Version trash

La vraie histoire de "La Petite Maison dans la prairie" cartonne aux Etats-Unis

L'autobiographie brute de décoffrage de Laura Ingalls est bien loin de l'image bucolique du feuilleton télévisé.

"Pioneer Girl" est la toute première ébauche écrite par Laura Ingalls Wilder, à la demande de sa fille Rose. Une version non romancée et très fidèle à la réalité des pionniers du XIXe siècle. Parue en novembre, cette édition rencontre un franc succès aux Etats-Unis. 

Basée sur la vie de Laura Ingalls et très librement adaptée, la série de romans "La Petite Maison dans la prairie" raconte de façon idéalisée la vie dans le Midwest américain. Publiés entre 1932 et 1943, les livres ont ensuite été adaptés à la télévision en 1974.

"A l'époque, la vie était difficile et la violence faisait partie du quotidien", explique Nancy Tystad Koupal, directrice de la maison d'édition de la Société historique du Dakota du Sud. Beaucoup d'éléments présents dans "Pioneer Girl" ont ainsi été supprimés.

En réalité, Laura Ingalls s'est occupée 
d'une femme malade, dont le mari, ivre, a tenté de la violer. Autre exemple qui montre que la vie était loin d'être rose pour Laura Ingalls : sa famille, qui n'avait plus les moyens de payer un loyer, a dû s'enfuir en pleine nuit.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !