Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Crédits Photo: KAY NIETFELD / RAINER JENSEN / DPA / AFP

Héritage

La vie de milliardaire de Susanne Klatten et Stefan Quandt, héritiers de BMW, n'est pas si facile

Les responsabilités après un héritage sont parfois difficiles à porter. Susanne Klatten et Stefan Quandt, les deux héritiers milliardaires qui détiennent près de la moitié du groupe BMW, se sont confiés sur leur vie et leurs responsabilités dans une interview à la rédaction allemande de Manager Magazin.

Susanne Klatten s'est exprimée avec son jeune frère dans le cadre d'un interview à Manager Magazin. Elle a tenu à souligner que leur vie n'était pas si facile malgré leur fortune colossale, d'après la rédaction de Bloomberg

"Beaucoup pensent que nous sommes constamment sur des yachts au large de la mer Méditerranée. Le fait de détenir une fortune a également des aspects qui ne sont pas forcément si agréables […] Notre potentiel provient du rôle d'héritier et du développement de celui-ci. Nous travaillons dur tous les jours à ce sujet". 

Le père de Susanne Klatten, Herbert Quandt avait participé au sauvetage de BMW dans les années 1950. Susanne Klatten est aujourd'hui la deuxième personne la plus riche d'Allemagne avec une fortune estimée à 18,6 milliards de dollars, selon un indice de Bloomberg. Elle est également engagée dans la société de produits chimiques Altana AG et auprès de la société productrice de carbone SGL Carbon SE. 

Stefan Quandt détient des participations dans la société Logwin et dans la société de médecine homéopathique Heel. Il dispose d'une fortune de 15,5 milliards de dollars. 

Lui et sa sœur siègent au conseil de surveillance de BMW. 

Stefan Quandt a indiqué que ce n'était pas l'argent qui les motivait : 

"Il incombe avant tout de garantir des emplois en Allemagne".

Les deux héritiers ont révélé qu'ils appréciaient leurs nouvelles missions. Ils ont indiqué avoir eu du mal à occuper des postes à hautes responsabilités à un âge aussi jeune. 

Stefan Quandt avait 30 ans quand il a obtenu son premier siège au conseil d'administration. Il a déclaré qu'il aurait voulu travailler quelques années auparavant comme chef de produit ou étudier l'architecture. 

Susanne Klatten était au cœur de toutes les attentions en 1978 lorsque la police a réussi à déjouer un complot qui visait à la kidnapper, elle et sa mère Johanna. 

Elle a déclaré que la redistribution des richesses ne fonctionnait pas et qu'une société équitable devait permettre aux individus de saisir les opportunités en fonction de leurs atouts et de leurs compétences. 

Bloomberg

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !