Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

"Melanrus" vs LREM

La France Insoumise s'insurge contre la caricature de Jean-Luc Mélenchon dans le jeu vidéo avec Nathalie Loiseau

Le député de La France Insoumise, Alexis Corbière, s'est indigné contre la représentation de Jean-Luc Mélenchon dans le jeu vidéo Super Jam Bros, lancé par les Jeunes avec Macron dans le cadre de la campagne des élections européennes. Le leader de La France Insoumise est représenté comme un "allié de la Russie".

Les Jeunes avec Macron ont dévoilé ce jeudi un jeu vidéo mettant en scène Nathalie Loiseau, Super Jam Bros. Dans ce titre, qui va plaire aux adeptes de retrogaming et aux fans de Super Mario Bros, les internautes sont invités à incarner Nathalie Loiseau, la tête de liste LREM aux élections européennes. Elle doit récupérer les douze étoiles du drapeau européen dérobées par les "populistes". Dans les différents niveaux, Nathalie Loiseau doit éviter des ennemis, représentés sous la forme d'insectes. A la fin des niveaux, elle affronte des "boss" qui ressemblent à Donald Trump, à Marine Le Pen et à Jean-Luc Mélenchon. 

L'avatar de Jean-Luc Mélenchon a été nommé "Mélanrus". La France Insoumise a tenu à régir. 

Le député de Seinte-Saint-Denis, Alexis Corbière, a notamment exprimé son indignation sur Twitter : 

"Les macronistes nous représentent dans un jeu vidéo comme alliés de la Russie. Qui dira à ces tocards que leur gouvernement vend des armes à l’infâme monarchie saoudienne qui bombarde des civils au Yémen et condamne les homosexuels ?"

Selon Franceinfo, la déléguée générale adjointe chargée de la communication des Jeunes avec Macron, Claire Cussemane, a précisé que le rapprochement entre Mélenchon et la Russie était "malencontreux" et "pas du tout voulu".Selon elle, "c’est le prestataire qui a choisi les noms des "boss" ". Le jeu a été développé pendant environ deux mois par la société allemande AdAsGame, pour un coût estimé entre 5.000 et 10.000 euros.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !