Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Crédits Photo: Georges Chirita

Dans les nuages

L'ordinateur du futur s'affiche à la Paris Games Week

Dénommé Shadow, il se situe en fait dans le cloud…

Les amateurs de jeux vidéo connaissent le prix d'un PC dernier cri pour faire tourner les derniers titres : plusieurs milliers d'euros et un boitier souvent costaud et bruyant. Ces inconvénients sont peut-être en voie de disparition. La start-up française Blade vient de relancer un concept, né il y a quelques années mais rapidement abandonné : l'ordinateur dans le cloud. Le concept est simple. Via un abonnement, le joueur peut se connecter à une machine distante et jouer ainsi à tous ses titres favoris. C'est l'ordinateur distant et dématérialisé qui fait tourner les programmes tandis que l'utilisateur se contente de recevoir les données par internet via un boitier dénommé Shadow.

Pas de maintenance, ni de matériel à racheter pour le faire évoluer, le concept coûte entre 29,95 et 44,95 euros par mois en fonction de la durée de l'engagement. Les 500 premiers boitiers seront livrés pour Noël. Un seul objectif désormais pour la start-up Blade : assurer une fluidité sans faille. Car c'était bien là le problème des premières expérimentations qui affichaient un léger délai, rendant de nombreux jeux injouables. Les Français assurent avoir réglé le problème. Confirmation dans quelques mois. 

Lu sur le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !