Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
©Reuters

Bonne nouvelle

L'Ice Bucket Challenge a permis la découverte de deux nouveaux gènes liés à la maladie de Charcot

Le phénomène viral a entraîné une explosion des dons dont ont pu profiter des chercheurs belges.

Au moins, les centaines de milliers (voire millions) de personnes dans le monde qui ont reçu un sceau d'eau glacé sur la tête ne l'ont pas fait pour du beurre. Selon la revue spécialisée Nature Genetics, l'Ice Bucket Challenge a permis de financer la découverte de deux gènes, impliqués dans la maladie de Charcot, de son nom scientifique sclérose latérale amyotrophique. Cette maladie neurodégénérative entraine très souvent la mort du patient.

En l'occurrence, des chercheurs belges ont pu identifier ces fameux gènes, NEK1 et C21orf2, qui impliquent une prédisposition à la maladie de Charcot. Néanmoins la cause de son apparition reste mystérieuse et il n'existe aucun remède efficace à ce jour. Lancé en 2014, l'Ice Bucket Challenge est devenu rapidement viral et effectué par des dizaines de personnalités dans le monde comme Mark Zuckerberg, Bill Gates ou encore Lady Gaga.

Une polémique avait enflé sur l'intérêt du défi qui a surtout servi à de nombreuses célébrités de se faire une pub à moindre frais. Au moins, tout cela aura servi à quelque chose…

Lu sur la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !