Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite

#TeamFigolu

L’authentique biscuit Figolu va faire son retour dans les rayons

Le président de Mondelez France, qui détient la marque LU, a officialisé sur Twitter le retour du véritable biscuit Figolu. Une pétition avait fortement mobilisé les internautes ces dernières années.

La crise du confinement pourrait faire des heureux chez les gourmands. Les biscuits Figolu devraient faire leur grand retour dans les prochains mois, selon des informations de L'Obs. Cette annonce a été officialisée le mardi 21 avril par Mathias Dosne, président de Mondelez France, géant de l’agroalimentaire qui détient la marque LU.

Il s’est adressé directement sur Twitter à la journaliste de France Inter Fabienne Sintes, qui avait soutenu une pétition pour le retour de ce biscuit au bon goût de figues adulé par des générations entières.

Mathias Dosne a donc eu les mots suivants sur Twitter au sujet du retour de Figolu : 

"Nous avons décidé à l’occasion de ce printemps un peu singulier de relancer Figolu en France. Merci de nous avoir soutenus, d’avoir appelé à ce retour de Figolu, ça sera fait".

Les fans de Figolu, des biscuits fourrés à la figue créés en 1961 en France, réclamaient son retour depuis la disparition des rayons en 2015 de la version originale. Cette année-là, l'américain Mondelez avait mis fin à la production de Figolu dans son usine nantaise, puis avait modifié l’emballage et la recette du biscuit.

L’été dernier, une pétition avait été lancée en 2015, puis relancée l'an dernier, pour le retour du "vrai" Figolu en France. Elle avait recueilli près de 10.000 signatures. Cette mobilisation des internautes avait été relayée par Fabienne Sintes. 

Reste à espérer que lors de sa mise sur le marché dans les prochains mois, les paquets de Figolu ne soient pas rapidement en rupture de stock comme ce fut le cas avec les pâtes et le papier toilette en cette période de confinement. 

Pour retrouver le tweet en question et le message vidéo de Mathias Dosne, cliquez ICI

L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !