Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

"J'Accuse"

Jean Dujardin aurait annulé sa venue au JT de 20 heures de TF1 après les nouvelles accusations contre Roman Polanski

Selon des informations de Franceinfo, Jean Dujardin ne sera pas présent sur le plateau du journal télévisé de TF1 pour parler de son nouveau film sur l'Affaire Dreyfus, "J'Accuse", réalisé par Roman Polanski.

D'après des informations de Franceinfo, Jean Dujardin aurait annulé sa participation au journal de 20 heures de TF1 ce dimanche 10 novembre. Il devait faire la promotion du nouveau film de Roman Polanski, "J'accuse". 

L'acteur aurait annulé sa venue en expliquant qu'il ne souhaitait pas répondre à des questions concernant la nouvelle accusation de viol dont le réalisateur fait l'objet.

Le film doit sortir dans les salles obscures françaises le 13 novembre.  

Une photographe française et ancienne mannequin, Valentine Monnier, a accusé samedi le réalisateur Roman Polanski de viol dans les colonnes du Parisien et dans ses déclarations à Mediapart. Elle a indiqué avoir été frappée et violée par Roman Polanski en 1975. Elle avait 18 ans à l'époque et effectuait alors un un séjour au ski en Suisse, à Gstaad. Le réalisateur a réfuté catégoriquement ces accusations et "réfléchit à une riposte judiciaire". Les faits sont aujourd'hui prescrits. 

La sortie du film "J'Accuse" sur l'Affaire Dreyfus et le thème de l'erreur judiciaire ont poussé Valentine Monnier à sortir du silence. L'actrice Adèle Haenel a récemment apporté son soutien à cette femme. 

Dans sa tribune publiée dans Le Parisien, Valentine Monnier considère que Roman "Polanski lui-même se transpose à répétition dans ce film qu'il essaie de monter depuis des années, rapprochant son affaire de celle de Dreyfus, poussant la comparaison jusqu'à se poser en victime du même acharnement mensonger des tribunaux et des médias !"

Reste à savoir si la sortie du film dans les prochains jours ne sera pas menacée après la polémique et les nombreuses révélations dans la presse. 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !