Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
©Reuters

Complot

iPhone X : Apple accusé de mener une guerre contre le niqab

En cause, le système de reconnaissance faciale de l'appareil, qui ne fonctionne pas sur les visages dissimulés.

C'est l'une des nouveautés du prochain iPhone d'Apple : il est équipé de Face ID, une technologie de reconnaissance faciale. Il fonctionne grâce à plusieurs capteurs analysant le visage, situés en façade de l'appareil. Avec un projecteur de points qui en envoie plus de 30 000 pour cartographier le visage, il permet d'identifier la personne tenant l'appareil.

Probème, ce système, amené à remplacer Touch ID, le lecteur d'empreintes digitales, ne fonctionne pas si le porteur est affublé d'une cagoule, d'un masque ou d'un voile intégral. Logique. Des internautes saoudiens ont donc crié au complot, accusant Apple de vouloir "mener une guerre au Niqab". Rien que ça ! Sur le hashtag #Apple_fait_la_guerre_au_niqab (#ابل_تحارب_النقاب), ils expliquent que "ce nouveau gadget a été développé pour mener la guerre au hijab", donnent comme conseil : "Pour préserver ton honneur, utilise un Galaxy" et expliquent, le plus sérieusement du monde : "Il ne faut pas oublier que le premier but de Steve Jobs était de combattre la charia islamique".

"Il est clair qu’ils pouvaient utiliser la reconnaissance des empreintes, mais parce qu’ils sont racistes et veulent faire la guerre à l’islam, l’administration sioniste d’Apple a choisi la reconnaissance facile", écrit un internaute. 

Un autre internaute pense connaître l'objectif secret de cette nouvelle fonctionnalité : "espionner nos belles filles du sud" en les obligeant à se découvrir. 

Lu dans La Dépêche.ma

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !