Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un iceberg géant menace un village au Groenland
©Karl PETERSEN / Ritzau Scanpix / AFP

Vive inquiétude

Un iceberg géant menace un village au Groenland

Le village d'Innaarsuit au Groenland est menacé par un iceberg extrêmement impressionnant. Des habitants ont été évacués préventivement. Un tsunami est redouté.

Un iceberg de 11 millions de tonnes est stationné très près d'un village sur l'île d'Innaarsuit. 169 habitants du Groenland doivent face à cet iceberg démesuré. 33 personnes, directement menacées, ont déjà été évacuées dans des zones plus sécurisées. Les villageois sont pour la plupart des chasseurs et des pêcheurs. 

Le destin du village pourrait dépendre entièrement des prévisions et des conditions météorologiques. 

Si un vent suffisamment fort souffle au bon moment, l'iceberg pourrait alors être délogé de l'endroit où il se trouve. Il pourrait alors flotter dans la baie de Baffin et sauver les habitants.

En cas de pluie, les précipitations relativement chaudes pourraient encore plus déstabiliser l'iceberg. Une partie pourrait même se décrocher et entraîner un tsunami qui pourrait emporter une partie du village.  

En juin dernier, selon la rédaction de Quartz, un glissement de terrain, entraîné par un tremblement de terre, au nord du village de Nuugaatsiaq, a généré en partie un tsunami qui a ravagé onze habitations et tué quatre personnes. 

Les rivières pourraient également déborder avec la montée des eaux, liée à la présence de cet iceberg géant, même sans le déferlement d'un tsunami.     

Les habitants d'Innaarsuit scrutent donc avec beaucoup d'attention les conditions climatiques et les prévisions météorologiques. De la pluie est notamment annoncée pour le dimanche 22 juillet. 

 

Lu sur The Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !