Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
©CHRISTOPHE SIMON / AFP

Année noire pour le sport collectif

Football : Noël Le Graët confirme que les compétitions de Ligue 1 et de Ligue 2 sont "définitivement arrêtées pour la saison 2019-2020"

Après les annonces d'Edouard Philippe ce mardi sur le déconfinement, la Ligue 1 et la Ligue 2 sont "définitivement arrêtées pour la saison 2019-2020", selon le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët.

Dans le cadre des annonces sur le déconfinement, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué les compétitions sportives et les grands rassemblements. Il a précisé que "les grandes manifestations sportives ne pourront se tenir avant le mois de septembre". La saison des championnats professionnels de football et de rugby vient donc de ce fait de se terminer officiellement, suite à l’impact du coronavirus.

Cette annonce et cette réalité du plan de déconfinement signent donc l’arrêt d’une grande partie du sport français et des sports collectifs. Edouard Philippe a annoncé que "la saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourra pas reprendre. Pour donner aux organisateurs d'évènements de la visibilité, je veux préciser que les grandes manifestations sportives (...), tous les évènements qui regroupent plus de 5.000 participants et font à ce titre l'objet d'une déclaration en préfecture et doivent être organisés longtemps à l'avance, ne pourront se tenir avant le mois de septembre".

Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, s’est exprimé sur la fin des saisons de Ligue 1 et Ligue 2. Il s’est confié au quotidien breton Le Télégramme, en réaction aux annonces du Premier ministre Edouard Philippe mardi à l’Assemblée nationale. Le championnat de National 1 (3e division) et la première division féminine, organisées pour leur part par la FFF, sont également clôturés de manière anticipée, selon les révélations de Noël Le Graët dans la presse. 

"Ces quatre compétitions sont définitivement arrêtées pour la saison 2019-2020". 

Dans un communiqué, la FFF, qui a réuni mardi son comité exécutif, a donc acté l'arrêt définitif des championnats et invite par ailleurs la Ligue (LFP) "à lui faire part dans les meilleurs délais des conséquences sportives qu'elle entend tirer de la situation pour clôturer les championnats de L1 et de L2".

La Ligue de football professionnel avait envisagé de reprendre le championnat de Ligue 1 le 17 juin prochain à huis clos. Les joueurs auraient pu ainsi bénéficier des quatre semaines de préparation physique, le temps minimal estimé par les spécialistes, en cas de reprise de l'entraînement durant la semaine du 11 mai. 

Les compétitions européennes, comme la Champions League, avait également été envisagées au mois d'août. L'UEFA avait déjà officiellement décalé l'Euro-2020 à l'été 2021. Reste à savoir quelle sera la position officielle de l’UEFA pour la Ligue des champions et la Ligue Europa dans les prochaines heures ou les prochains jours. 

Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, a déclaré mardi que son club, encore qualifié pour la Ligue des champions, était prêt à disputer à l'étranger ses matches "s'il n'était pas possible de les jouer en France", où le football ne reprendra pas avant le mois de septembre :

"Avec l'accord de l'UEFA, nous comptons participer à la phase finale de la Ligue des champions aux lieux et dates où elle sera organisée. S'il n'est pas possible de jouer en France, nous jouerons nos matches à l'étranger en nous assurant des meilleurs conditions de sécurité sanitaire pour nos joueurs et tout notre staff".

Le club de Lyon est également concerné par la Champions League et devait jouer un match décisif contre la Juventus Turin. 

Les saisons de rugby et de basket vont s’arrêter également en France. 

Le grand événement sportif de l’année dans l’Hexagone sera néanmoins le Tour de France, qui devrait pouvoir se dérouler dans les mois à venir et échapper à l’impact du coronavirus, suite à sa  reprogrammation du 29 août au 20 septembre.

La présence massive de supporters dans les stades à travers la France fait redouter de nouveaux cas de contaminations au coronavirus pour les autorités. Le gouvernement souhaite poursuivre la lutte contre la diffusion du virus et la création de clusters, de zones contaminées où le Covid-19 se propage fortement comme ce fut le cas à Mulhouse suite au confinement. 

L'impact économique et financier du coronavirus pour les clubs professionnels ou bien encore pour les médias directement liés au sport (Canal +, RMC, BeIn, RMC Sport) devrait être considérable pour cette année.   

Le Telegramme

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !