Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
maillots PSG Marseille arrêté Paris Saint-Germain fans Champs-Elysée maillots finale de la ligue des champions
maillots PSG Marseille arrêté Paris Saint-Germain fans Champs-Elysée maillots finale de la ligue des champions
©BERTRAND GUAY / AFP

PSG - Bayern Munich

Finale de la Ligue des Champions : l’arrêté anti-maillot du PSG à Marseille est finalement abrogé

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a abrogé ce vendredi l'arrêté pris la veille interdisant le port du maillot du Paris Saint-Germain à Marseille le jour de la finale de la Ligue des Champions, ce dimanche.

Alors que les joueurs du Paris Saint-Germain ont rendez-vous avec l’histoire dimanche soir, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a décidé d’abroger ce vendredi l'arrêté qui interdisait le port du maillot du club de la capitale dans les rues de Marseille, le jour de la finale de Ligue des champions.

Malgré ce revirement, la préfecture "invite instamment les supporters parisiens qui assisteront à des retransmissions de la finale à Marseille à ne pas porter de signes ostentatoires dans l'espace public et à faire preuve de modération dans leurs éventuelles célébrations afin de ne pas être pris à partie". 

La préfecture de police est revenue dans un communiqué sur sa décision de jeudi ayant déclenché une polémique : 

"Face à l'incompréhension suscitée par cet arrêté, le préfet de police a décidé ce jour de l’abroger". 

Les autorités souhaitaient à travers cette mesure "éviter la réitération des troubles à l'ordre public survenus autour du Vieux-Port lors de la retransmission de la demi-finale" remportée par le grand rival de l'Olympique de Marseille contre le RB Leipzig mardi.

La décision initiale de la préfecture de police interdisait "à toute personne se prévalant de la qualité de supporter parisien ou se comportant comme tel" de circuler dans un périmètre autour du Vieux Port du dimanche 21 août à 15h00 au lundi 22 août à 03h00 du matin.  

"Cet arrêté avait pour seul objet la protection des supporters parisiens, et ne visait en aucun cas à restreindre la liberté de circulation", selon la préfecture de police.

Le Figaro - L'Equipe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !