Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Facebook souhaite faire inscrire 4 millions d'Américains sur les listes électorales et va proposer un nouveau "Centre d’information électorale"
©Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP

Acteur clé dans la campagne électorale ?

Facebook souhaite faire inscrire 4 millions d'Américains sur les listes électorales et va proposer un nouveau "Centre d’information électorale"

Mark Zuckerberg a indiqué, dans une tribune publiée sur USA Today, vouloir proposer à ses utilisateurs un "nouveau Centre d'information électorale [...] en haut du fil d'actualités sur Facebook et sur Instagram".

Facebook va-t-il faire basculer l’élection présidentielle américaine en novembre prochain comme lors de l'élection de Barack Obama par le passé ? Mark Zuckerberg a dévoilé ce mercredi un projet ambitieux pour Instagram et Facebook et à destination des citoyens américains. 

Mark Zuckerberg a publié une tribune dans le quotidienr USA Today à cette occasion :

"Nous annonçons mercredi la plus grande campagne d'information électorale de l'histoire américaine. Notre but est d'aider quatre millions de personnes à s'inscrire".

Facebook s'est fixé l'objectif de contribuer à l'inscription de quatre millions d'Américains supplémentaires sur les listes électorales pour l'élection présidentielle de novembre. 

L'inscription des électeurs est un enjeu capital des présidentielles aux Etats-Unis. Certains citoyens défavorisés ont des difficultés ou des réticences à être sur les listes. 

Mark Zuckerberg a donc annoncé vouloir offrir à ses utilisateurs un "nouveau Centre d'information électorale [...] en haut du fil d'actualités sur Facebook et sur Instagram, pour faire en sorte que tout le monde ait l'occasion de le voir".

Ce projet doit également permettre d’apporter une information de sources fiables et de lutter, de fait, contre les fausses informations, contre la propagation de "fake news".

"Globalement, nous prévoyons que plus de 160 millions de personnes aux États-Unis verront entre juillet et novembre des informations provenant de sources fiables sur Facebook sur la procédure pour voter aux élections générales. […] En 2016, nous avions été lents à identifier des interférences étrangères sur notre plateforme. La menace d'une ingérence électorale est véritable et toujours d'actualité, mais nos systèmes sont plus préparés que jamais. Nous avons démantelé plus de 50 réseaux de faux comptes en 2019, et nous en avons supprimé 18 cette année".

Pour les personnes qui souhaiteraient échapper à la campagne électorale, le réseau "introduit également la possibilité de ne plus voir de publicités politiques", une fonctionnalité qui sera lancée à partir du 24 juin.

Le responsable des affaires publiques de Facebook, Nick Clegg, a également confirmé que le groupe entendait bloquer toutes les publicités "provenant d'organisations médiatiques contrôlées par l'Etat dans d'autres pays", dans une tribune au journal britannique Daily Telegraph.

Facebook avait annoncé le 4 juin son intention d'interdire à partir de cet été les publicités postées par des médias contrôlés financièrement et éditorialement par un Etat étranger sur ses plateformes américaines.

USA Today

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !