Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le bonheur est aussi une question de temps.
©Flickr/benjaminasmith

Tout est une question de temps

Être occupé sans être trop pressé, voilà la recette du bonheur

Le sociologue de l'université du Maryland John Robinson indique que les Américains qui se disent le plus heureux "ne se sentent presque jamais pressés par le temps et n'ont pas vraiment de moments où ils ne savent pas quoi faire".

Le bonheur est une question de temps. Dans le cadre de ses recherches, le sociologue de l'université du Maryland aux Etats-Unis John Robinson s'est donc intéressé au bonheur en relation avec la façon dont chaque personne perçoit le temps qu'elle a. Il s'est alors rendu compte que les Américains qui se disent très heureux, soit entre 8 et 12% de la population des Etats-Unis, assurent qu'"ils ne se sentent presque jamais pressés par le temps, et n'ont pas vraiment de moments pendant lesquels ils ne savent pas quoi faire".

Ainsi, les Américains les plus occupés seraient également les plus heureux. Pour arriver à cette conclusion, l'universitaire a posé deux questions aux participants : "Diriez-vous que vous vous sentez toujours pressés, seulement parfois, ou jamais ?" et "Combien de fois avez-vus du temps que vous ne savez pas comment occuper : la plupart du temps, parfois seulement, jamais ?".

Cité par la radio universitaire américaine Wamu, John Robinson assure que "cela a beaucoup à voir avec le contrôle" précisant que "si vous n'avez pas l'impression d'être pressés par le temps, cela signifie que vous avez le contrôle. Si vous êtes toujours pressés, cela montre généralement qu'il y a des pressions extérieures qui empiètent sur votre ressenti".

Et le chercheur d'affirmer qu'il en va de même en ce qui concerne d'avoir du temps qu'on ne sait pas occuper ou pas : "Si votre vie est planifiée de telle façon que vous l'avez sous contrôle et que vous ne faîtes pas rien, attendant juste que les choses se passent, cela semble être une bonne combinaison pour atteindre le bonheur". Pour le sociologue américain, "le bonheur signifie donc être pressé par le temps juste comme il faut".

Lu sur Wamu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !