Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Séduis-moi si tu peux

En Chine, une université donne aux étudiants des cours de drague !

Une prestigieuse université chinoise enseigne l'art de la drague à ses étudiants. Un module qui permet aux jeunes de gagner des points en vue de l'obtention de leurs diplômes.

Depuis un semestre, l'université de Tianjin donne le cours intitulé "Théorie et pratique de la relation amoureuse" aux 800 étudiants.

Xie Shu, le professeur de 28 ans enseigne en temps normal le marxisme et le léninisme. Profitant d’un relâchement des mœurs dans la très puritaine Chine, il a su viser juste en exploitant ce filon important. Car la notion d’amour dans l’un des plus grands pays du globe revêt une signification sociale très particulière, aux antipodes du monde occidental. En effet, pour les Chinois réussir leur vie signifie avoir de l’argent, une bonne situation professionnelle et une famille. Cependant, la pression scolaire empêche les jeunes à faire des rencontres. Face au "problème" de plus en plus récurrent du célibat, l’université tente désormais de les accompagner dans la quête d’une vie à deux. Pour stimuler les jeunes dans leur apprentissage, l'université distribue de précieux points nécessaires pour l'obtention du diplôme.   

"Bien communiquer avec le sexe opposé"

Le professeur apprend les garçons à se montrer galants. Ce serait la clé de la réussite pour charmer une fille. Par exemple, ils doivent savoir qu'à table, il faut servir en premier la fille. Puis, il ne faut pas être "arrogant" et surtout éviter de poser trop de questions à la gente mademoiselle.  Bien sûr, il ne faut pas oublier à soigner son look. "Débardeurs et shorts larges" sont donc proscrits.

Du côté des filles, on appuie sur l’importance d’être séduisante. Le langage corporel doit être leur arme principale. "Passez-vous la main dans les cheveux", demande le professeur Xie Shu, convaincu de ses conseils bien personnels. Et puis, le nec plus ultra d’une fille qui plaît : "manier l’humour".

Par ailleurs, l’objectif n’est pas d’aider à "conclure". Ah bon ?! "On n’apprend pas aux étudiants à s’embrasser, mais à briser la glace et bien communiquer avec le sexe opposé", indique Xie Shu.

 

Lu sur VSD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !