Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le président Emmanuel Macron lors d'une visite à Saint-Cirq-Lapopie, près de Cahors, dans le sud-ouest de la France, le 2 juin 2021.
Le président Emmanuel Macron lors d'une visite à Saint-Cirq-Lapopie, près de Cahors, dans le sud-ouest de la France, le 2 juin 2021.
©Lionel BONAVENTURE / POOL / AFP

Gestes barrières

Emmanuel Macron se livre sur sa contamination à la Covid-19 : « Je me suis fait avoir à Bruxelles »

Au détour d'un échange sur la vaccination avec des habitants de Martel dans le Lot, Emmanuel Macron a évoqué sa propre contamination à la Covid-19, qui s’est probablement déroulée lors d'un Conseil européen il y a plusieurs mois.

En décembre 2020, Emmanuel Macron révélait avoir été testé positif au Covid-19. Il présentait des symptômes classiques comme la fatigue, la toux, les courbatures. Lors d’un échange ce jeudi 3 juin sur la vaccination avec des habitants de Martel dans le Lot, le président de la République est revenu sur l'origine de sa contamination au SARS-CoV-2, qui a sans doute eu lieu lors d'un Conseil européen, selon des informations de BFMTV.

Durant sa déambulation dans les rues de Martel, Emmanuel Macron a interrogé un homme, désormais vacciné, qui dit avoir « été précautionneux » ces derniers mois pour éviter d'être contaminés par le Covid-19.

Le chef de l’Etat a alors répondu en évoquant son propre cas :

« Je me suis fait avoir hein. Je me suis fait avoir à Bruxelles, je ne pensais pas que ça pourrait arriver... ramassé ! »

Le président de la République est désormais vacciné. Emmanuel Macron l'a dévoilé dans un tweet publié ce lundi :

« Comme Brigitte et moi, comme 25 millions de Français déjà, vaccinons-nous! Pour nous protéger, pour protéger nos proches ».

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !