Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
©KYRRE LIEN / SCANPIX NORWAY / AFP

Cabinet piraté

Des hackers menacent de dévoiler les secrets et les données sensibles de nombreuses stars dont Lady Gaga, Madonna ou bien encore Bruce Springsteen

Des pirates informatiques font chanter le cabinet d'avocats de nombreuses stars américaines, qui détient des données ultra sensibles comme des contrats, des numéros de téléphone, des adresses e-mail et des correspondances privées. Ils réclament 42 millions de dollars.

Des hackers seraient parvenus à dérober 756 gigaoctets de documents dont des contrats, des accords de non-divulgation, des numéros de téléphone, des adresses e-mail et des correspondances privées de nombreuses stars internationales en s'attaquant à un prestigieux cabinet d'avocats de célébrités.

Les faits se seraient déroulés la semaine dernière. Le cabinet juridique Grubman Shire Meiselas & Sacks a été victime d'une cyberattaque, selon leurs déclarations auprès de la rédaction de Variety : 

"Nous avons informé nos clients et notre personnel. Nous avons engagé les experts mondiaux spécialisés dans ce domaine, et nous travaillons 24 heures sur 24 pour traiter ces questions".

Nommé "REvil" et également connu sous le nom de "Sodinokibi" selon la société de cybersécurité Emsisoft, ce groupe de hackers a mis la main sur des données personnelles sensibles. Plusieurs personnalités du monde de la musique et du divertissement ont alors vu fuiter certains éléments sur la toile et sur le dark web. 

Parmi les clients du cabinet juridique, et donc potentiellement sous la menace des pirates, on retrouve des chanteurs, des acteurs, des personnalités de la télévision, des sportifs et des sociétés de médias et de divertissement. Lady Gaga, Madonna, Mike Tyson, Robert de Niro, Elton John, Christina Aguilera, Bruce Springsteen ou bien encore Mariah Carey seraient notamment concernés.

Les pirates ont déjà divulgué un extrait du contrat de la tournée 2019-20 Madame X de Madonna avec Live Nation.

Le groupe de hackers menace de divulguer l'intégralité des données sauf s'ils sont payés. Ce n'est pas la première fois que ce groupe de pirates informatiques agit ainsi. Début avril, la société de change Travelex basée au Royaume-Uni a payé 2,3 millions de dollars en bitcoin à ces pirates informatiques après une attaque par rançon, d'après le Wall Street Journal.

Le cabinet d’avocats GSM Law tente donc de surmonter cette cyberattaque. 

Après avoir fait une première demande de rançon, les hackers ont doublé leur demande jeudi soir. Selon un communiqué du cabinet, ils réclament désormais 42 millions de dollars.

Selon le site d’informations people du New York Post, PageSix, "REvil" a diffusé des informations sur Lady Gaga sur le dark web et a assuré que les prochaines données publiées concerneront… Donald Trump ! Il n’est pourtant pas un client de GSM Law. 

Le FBI enquête sur cette affaire. Les pirates informatiques seraient entrés dans le système et ont pu mené leur attaque sans doute plus facilement grâce au relâchement de la vigilance en cette période de pandémie de coronavirus. Les pirates pourraient être originaires d'Europe de l'Est. 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !