Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Reste du cerveau d'un mort lors de l'éruption du Vésuve
Reste du cerveau d'un mort lors de l'éruption du Vésuve
©Pier Paolo Petrone Université de Naples Federico II

Recherche

Découverte de cellules cérébrales intactes appartenant à un homme mort dans l'éruption du Vésuve, il y a près de 2.000 ans

Les scientifiques ont trouvé des éclaboussures d'un matériau noir brillant qui était le cerveau (vitrifié par la chaleur) du défunt

Des cellules cérébrales préservées d'un jeune homme mort dans l'éruption du Vésuve, en Italie en 79 après Jésus Christ, ont été découvertes dans un matériau noir et brillant signale le Daily Mail.

Une analyse au microscope électronique révèle que ce matériau contient des neurones préservés. Le cerveau a été vitrifié lorsque l'éruption a fait monter les températures à plus de 500 ° C, puis s'est refroidi rapidement.

Selon le quotidien italien la Repubblica, cette découverte extraordinaire est le résultat du travail de l'anthropologue légiste Pier Paolo Petrone, chef du laboratoire d'ostéobiologie humaine et d'anthropologie légale à la section départementale de médecine légale de l'Université de Naples Federico II, en collaboration avec des géologues, des archéologues, des biologistes , des médecins légistes, des neurogénéticiens et des mathématiciens des universités et des centres de recherche nationaux,

Le Vésuve, situé sur la côte ouest de l'Italie, au bord de la baie de Naples, est le seul volcan actif d'Europe continentale et il est considéré comme l'un des volcans les plus dangereux du monde. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !