Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
©FRANCK FIFE / AFP

Tribunal du net

Dakar 2020 en Arabie saoudite : Mike Horn se défend et répond aux nombreuses critiques sur sa participation

Mike Horn est impliqué dans l'aventure du Dakar 2020. La célèbre course se déroule cette année en Arabie saoudite. La participation de Mike Horn a été très critiquée. Il sera le co-pilote du français Cyril Despres (quintuple vainqueur de la compétition).

Après avoir traversé des conditions extrêmes lors de ses expéditions, l'aventurier Mike Horn est confronté au tribunal médiatique. A partir de ce dimanche, il va tenter de dompter les dunes de sable et les grands espaces désertiques. Il participe en effet en ce début d'année à l'édition 2020 de la mythique course Paris Dakar, le Dakar 2020. La compétition se déroule cette année et dans les années à venir en Arabie saoudite. 

Mike Horn sera le co-pilote du français Cyril Despres (quintuple vainqueur de l'épreuve). Face aux nombreuses critiques sur sa participation, Mike Horn a été contraint de rappeler son attachement à la cause écologique avant de prendre le départ de l’épreuve ce dimanche. 

La question des droits de l’Homme s'est invitée cette année également avec le cadre de la course, en Arabie saoudite.

La question écologique est donc aussi au cœur des débats avec la présence de Mike Horn. Alors qu'il revenait d’un périple extrêmement périlleux dans l'Arctique, l’explorateur de 53 ans a expliqué qu’il préférait contribuer à de petits changements durables plutôt que tout interdire au nom de l’écologie.

"Je suis quelqu'un qui observe, je reste un aventurier. Je ne suis pas quelqu'un qui dit aux gens qu'ils doivent arrêter de vivre mais plutôt changer leur manière de vivre."

Mike Horn et Cyril Despres seront à bord d'un véhicule à mi-chemin entre le buggy et la quad. Mike Horn a donc pu mettre la cause environnementale en avant grâce à ce véhicule :

"C'est une voiture plus petite qui utilise moins d'essence avec moins d'impact sur la nature. Cela ne sert à rien d'arrêter tout ce qu'on fait. On ne va pas arrêter de voler, de se déplacer mais on peut le faire d'une manière un peu plus durable."

BFM TV - RMC Sport

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !