Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
©

Le chéquier a chauffé

Cyril Hanouna a signé un contrat de 50 millions d'euros par an : Vincent Bolloré voulait à tout prix le garder sur D8

Le président du conseil de surveillance de Vivendi et Canal Plus a personnellement négocié ce nouveau contrat, à en croire Télérama.

Cyril Hanouna est l'animatuer vedette de D8. Et Vincent Bolloré, le propriétaire de la chaîne de la TNT, est prêt à sortir le chéquier pour le garder. Ainsi, Vicent Bolloré a révélé lui-même au CSA, ce jeudi, qu'il allait verser 50 millions d'euros par an sur cinq ans pour garder sa star du petit écran. Le président du conseil de surveillance de Vivendi et Canal Plus a personnellement négocié ce nouveau contrat, à en croire Télérama.

Pour bien comprendre que ce chiffre représente une somme astronomique, même pour la télévision, l'ancien contrat entre D8 et la société de Cyril Hanouna, conclu en 2012, était de seulement 19 millions d'euros par an. Pour rappel, le budget total de D8, compris entre 80 et 100 millions d'euros et va donc assurément exploser à cause de ce nouveau contrat.

Vincent Bolloré a aussi dévoilé une clause particulière de l'ancien contrat avec la société de Cyril Hanouna. Celle-ci stipulait que si Cyril Hanouna quittait la présentation de Touche pas à mon poste, alors D8 restait néanmoins propriétaire du format de l'émission, en payant pour cela moitié prix, soit environ 10 millions d'euros par an. Autrement dit, cette clause empêchait Cyril Hanouna de partir de D8 en emportant avec lui le concept de Touche pas à mon poste, comme il l'avait fait lors de son transfert de France 4 vers D8.   

Si Vincent Bolloré est prêt à casser sa tirelire c'est avant dû au succès de l'émission qui a de très bonnes audiences, vitales pour D8. De plus, courtisé par TF1 notamment, l'animateur n'a pas eu de mal à faire monter les enchères car il était courtisé par la concurrence, notamment M6 et TF1, avec qui il a failli signer, selon Télérama. Selon une source interne, "l'ancien patron de D8, Ara Aprikian, était conscient de cette menace et avait démarré au printemps 2015 les discussions pour renouveler par anticipation ce contrat, aboutissant à un montant d'un peu moins de 30 millions d'euros par an".

Mais, l'histoire est un peu plus complexe puisque les deux hommes se connaisent personnellement. Ayant mis à la porte Ara Aprikian, Vincent Bolloré a donc repris lui-même les négociations avec Cyril Hanouna.

Lu sur Lexpress

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !