Covid-19 : aucune décision n’a encore été prise pour les célébrations du 14 Juillet et pour le défilé militaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Covid-19 : aucune décision n’a encore été prise pour les célébrations du 14 Juillet et pour le défilé militaire
©Eliot BLONDET / POOL / AFP

Fête de Libération du confinement ?

Covid-19 : aucune décision n’a encore été prise pour les célébrations du 14 Juillet et pour le défilé militaire

Alors que les festivals prévus jusqu’à cet été sont annulés les uns après les autres, l’inquiétude grandit pour les festivités du 14 Juillet face à l’épidémie de coronavirus. La question du maintien ou de l’annulation des festivités et du défilé militaire n’a pas encore été tranchée.

Selon des informations de Reuters et du Figaro, aucune décision n'a encore été prise sur le sujet sensible et symbolique du traditionnel défilé militaire du 14 Juillet et sur les festivités de la Fête nationale française alors que le pays lutte toujours contre la menace invisble du coronavirus. 

La secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, a communiqué sur ce sujet en ce vendredi 14 avril. Elle s’est exprimée lors d'une audition par la commission de la Défense de l'Assemblée nationale. Elle a tenu à préciser que les décisions à ce sujet dépendraient de l'évolution de la situation sanitaire.

"Pour le 14 juillet, qui vient après le déconfinement, à l'heure actuelle rien n'est arrêté, rien n'est établi". 

Emmanuel Macron a annoncé lundi la prolongation jusqu'au 11 mai du confinement obligatoire, en vigueur depuis le 17 mars en France. Il a indiqué que les grands festivals et les manifestations qui regrouperaient un large public ne pourraient pas se tenir au moins jusqu'à la mi-juillet.

D’après des informations du Parisien, qui cite un des proches d’Emmanuel Macron, le chef de l'État souhaiterait que la Fête nationale "soit une fête de libération du confinement généralisée".

D’ici au 14 juillet, les cérémonies mémorielles comme la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation du 26 avril et la commémoration du 8 mai de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie en 1945 seront malheureusement "annulées dans chaque département bien entendu puisqu'il n'est pas question de créer des regroupements", selon des précisions de Geneviève Darrieussecq.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !