Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le chanteur était cas contact de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, hospitalisée depuis quelques jours. Michel Sardou a été testé négatif, selon des informations du Parisien.
Le chanteur était cas contact de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, hospitalisée depuis quelques jours. Michel Sardou a été testé négatif, selon des informations du Parisien.
©PIERRE VERDY / AFP

« La maladie d’amour »

Covid-19 : Michel Sardou a été testé négatif

Le chanteur était cas contact de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, hospitalisée depuis quelques jours. Michel Sardou a été testé négatif, selon des informations du Parisien.

Michel Sardou s’est confié au Parisien ce vendredi sur le résultat de son test dans le cadre d’un dépistage à la Covid-19. Le chanteur était considéré comme cas contact de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, qui l'avait décoré au ministère de la Culture des insignes de commandeur de la Légion d'honneur le 19 mars dernier. Michel Sardou a tenu à rassurer les Français :

« Bonne nouvelle. Je suis négatif »

Roselyne Bachelot a depuis été hospitalisée et placée sous un traitement d'« oxygénothérapie renforcée » ce jeudi 25 mars.

Michel Sardou a tenu à adresser une pensée à Roselyne Bachelot qui a été contaminée vraisemblablement quelques jours avant la cérémonie et avant même sa vaccination :

« Je suis passé à travers, tant mieux, mais je suis très inquiet pour Roselyne, cela m'emmerde […] J'espère de tout cœur que ça va aller ».

Interrogé par Le Parisien après avoir su qu'il était cas contact, Michel Sardou avait fait part de son ras-le-bol face à la situation sanitaire :

« A part un peu l'été dernier, je n'ai pas bougé de la maison depuis un an. Ma femme m'a carrément cloîtré. C'est long, j'en ai marre ».

Soulagé et rassuré par ce test négatif, Michel Sardou compte désormais se faire vacciner comme il l’a confié au Parisien :

« C'est imminent. Je suis un peu trop jeune et je n'ai pas de comorbidité pour être prioritaire, mais je vais avoir une dérogation car j'ai besoin d'être vacciné pour commencer un traitement médical à base de perfusions assez longues. Mais rien de grave, je vous rassure ».

A lire aussi : Coronavirus : Michel Sardou a appris qu’il était cas contact de Roselyne Bachelot dans la presse

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !