Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

Reine de l'excuse ?

Concert à l'Olympia : Madonna aurait déboursé un million de dollars de sa poche

La Madonne aurait tout fait pour que le prix des places (entre 80 et 270 euros) soit le plus bas possible, selon sa porte-parole.

A lire sur ce même sujet : Concert de Madonna à l'Olympia : les fans en colère insultent leur idole

Le passage de Madonna cette semaine à l'Olympia risque de rester dans les annales des concerts les plus décriés. Huit morceaux, 45 minutes de show (dont 10 minutes de discours...)... pour des places allant de 80 euros à 270 euros. Dès la fin du spectacle, des fans criaient "Remboursez !" devant et dans la mythique salle de spectacle.

Ni Live Nation ni l'Olympia n'ont pour l'instant réagi aux réactions violentes des fans. Seule Liz Rosenberg, la porte-parole de Madonna, a pris la défense de sa cliente de longue date, en expliquant qu'elle n'avait rien fait de mal. "Le concert de l'Olympia de Madonna a été imaginé comme un remerciement sincère à la France, dont elle a fait part au début du spectacle. Bien qu'elle soit en pleine tournée mondiale, elle voulait à tout prix chanter pour ses fans dans le décor intime et mythique de l'Olympia", explique-t-elle dans un communiqué.

Concernant le prix des places, elle précise que "le show n'a pas été présenté comme un concert complet de la tournée MDNA et des efforts énormes ont été faits pour que le prix des billets reste raisonnable (100 dollars pour 2.000 places assises) et qu'ils soient réservés exclusivement à ses fans, et il a coûté près d'un million de dollars à Madonna".

Elle rappelle également que les dates de Madonne dans les petites salles n'ont jamais, par le passé, duré plus de 45 minutes... et que le spectacle livré était "génial". Si les fans semblaient en effet satisfaits des courts moments où elle chantait, pas sûr que ce communiqué leur fasse mieux avaler la pillule.

Lu sur Pure Médias / Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !