Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Une partie du cerveau des ados se bloque quand leurs parents les critiquent.
©Reuters

Imperméabilité

Inutile de crier sur votre ado : son cerveau arrête de fonctionner

Selon une étude réalisée par des chercheurs en neuroscience, quand ils se font crier dessus, "les jeunes arrêtent de faire fonctionner leur processus de sociabilité et la compréhension de l'état d'esprit de leurs parents."

Si toutes les mères du monde savent bien que leur ado ne les écoutent pas quand elles le critique, la science vient de le prouver. Selon une étude réalisée par des chercheurs en neuroscience, quand il se font crier dessus, "les jeunes arrêtent de faire fonctionner leur processus de sociabilité et la compréhension de l'état d'esprit de leurs parents."

Pour en arriver à cette conclusion, des scientifiques des universités de Pittsburgh, Berkeley et Harvard ont suivi 32 adolescents et pré-adolescents, d'une moyenne d'âge de 14 ans, et leur ont fait passer un scanner du cerveau. Au cours de cette expérience, les ados ont écouté des clips de 30 secondes de leur mère en train de les critiquer. Au cours de ces écoutes, ils présentaient donc une réduction de l'activité cérébrale dans le processus de sociabilité et de compréhension des autres. Quand cela arrive, l'ado devient incapable de retenir sa colère et n'arrive plus à percevoir les raisons de la critique dont on l'affuble. Cette découverte, "pourrait aider à expliquer la fréquence élevée de conflits non résolus entre les parents et les ados", commentent les chercheurs.

Mais selon le site Wired, l'étude présente de nombreuses limites. "Nous ne savons pas s’ils (les ados) ont vraiment fait attention aux clips audio. Les études d’imagerie cérébrale doivent être soigneusement contrôlées", estime Wired. Et le site de proposer une théorie : Peut-être que la fermeture du cerveau des adolescents est une sorte d’effet de protection pour les aider à arrêter la spirale de conflits".

Lu sur L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !