Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Capture d'écran d'une géolocalisation effectuée par Cloak
©Capture d'écran de Cloak

Antisocial, tu perds ton sang froid

Cloak, l'application "anti-sociale" pour éviter les gens

Le croisement des données Foursquare et Instagram permet de géolocaliser la position d'une personne donnée.

Il semblerait que  les réseaux sociaux aient donné naissance aux réseaux "anti-sociaux". Dernier exemple en date : Cloak, une nouvelle application mobile conçue pour "éviter ses ex, ses collègues, ce type qui voudrait s'arrêter pour papoter, n'importe qui sur qui vous pourriez tomber par hasard". Le croisement des données Foursquare et Instagram permet de géolocaliser la position d'une personne donnée.

Le but assumé de Cloak est de "faire en sorte que les gens retrouvent un temps soit peu d'intimité", selon Chris Baker, ancien directeur artistique du site internet d'informations Buzzfeed et co-concepteur de l'application. "Personnellement, je crois que l'ère des réseaux sociaux est en train de passer. Des outils comme Twitter et Facebook sont comme de vieux ascenseurs dans lesquels les gens s'entassent. Les outils anti-sociaux se démocratisent. Prenez Snapchat et Whisper par exemple. Vous verrez de plus en plus d'outils semblables dans les mois à venir", a assuré l'Américain au Washington Post.

Les développeurs ont d'ores-et-déjà annoncé que Cloak pourrait être jumelée avec d'autres bases de données dans les mois à venir. Twitter ne devrait cependant pas en faire partie.

Lu sur BBC.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !