Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement
©JOEL SAGET / AFP

Manœuvres militaires

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

En plein confinement à Bayonne, le journaliste Christophe Hondelatte s'est étonné de la multiplication des exercices de tirs assourdissants au sein de la caserne du 1er RPIMa, en pleine ville, dans le cadre de leur entraînement.

Christophe Hondelatte, le journaliste d’Europe 1 et de l’émission culte "Faites entrer l’accusé" sur France 2, est actuellement confiné à Bayonne. Selon des informations de la rédaction du Sud-Ouest, Christophe Hondelatte, qui vivrait à côté de la caserne du 1er RPIMa à Bayonne, voit son quotidien et celui de ses voisins fortement perturbé. 

Alors que de nombreux Français ont pu constater le bonheur de la fin des nuisances sonores avec la diminution du trafic automobile et la fin du trafic aérien suite au confinement en pleine épidémie de coronavirus, Christophe Hondelatte a tenu à dénoncer la multiplication et l'intensité des tirs d’entraînement du corps d’élite dans le cadre de leurs exercices et pose la question du maintien des forces spéciales en centre-ville. Le journaliste a publié un message sur Twitter : 

"Suis-je le seul à ne plus supporter les tirs continus du 1er RPIMa en plein centre-ville de de la ville de Bayonne pendant ce confinement ?".

Selon des informations de Sud-Ouest, le journaliste dénonce les bruits sourds et répétitifs des entraînements au tir venant de la caserne toute proche du 1er RPIMa : 

"C’est assourdissant, en pleine journée comme au milieu de la nuit, ces tireurs d’élite pourraient se calmer un peu ou aller s’entraîner au tir ailleurs en cette période de confinement, je ne sais pas moi dans la forêt landaise ou en zone non urbanisée". 

D’après les confidences du journaliste à Sud-Ouest, "les forces spéciales ont reçu de nouveaux fusils, plus puissants et… bruyants, c’est de plus en plus difficilement supportable!".

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !