Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
Alice Coffin Institut Catholique de Paris
©JOEL SAGET / AFP

ICP

Alice Coffin a été écartée de l'Institut Catholique de Paris

L'élue EELV Alice Coffin n'a "pas été reconduite en tant que vacataire", selon les précisions de l'établissement privé.

La militante féministe Alice Coffin, qui avouait dans son dernier livre, "Le Génie lesbien", ne plus regarder les films ni écouter les musiques créés par des hommes, ne donnera plus de cours de l'Institut Catholique de Paris (ICP), selon des informations du Monde. 

L'élue Europe Ecologie les Verts au Conseil de Paris n'a pas été "reconduite en tant que vacataire" au début du mois de septembre. Elle devait y enseigner cette année, tous les jeudis de 16 heures à 19 heures, un cours d'écriture journalistique. Des cours de "médias et pouvoirs" et d'"esthétique et philosophie de la culture" étaient également prévus. Elle travaillait depuis huit ans au coeur de cette institution. 

Alice Coffin s'est confiée à la rédaction du Monde : 

"Cet été, j'ai été insultée de toute part, gravement cyberharcelée, mise sous protection policière mais le seul truc qui m'ait vraiment atteinte, c'est la perte de cet emploi-là. Je sais que ce n'est pas facile pour une institution d'avoir une militante féministe (...) mais ils m'ont mis la tête sous l'eau alors que j'étais déjà attaquée. Je suis exclue comme tant d'autres militantes féministes avant moi. Et cette histoire interroge aussi sur la liberté d'expression universitaire".

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !