Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump conférence de presse
©JIM WATSON / AFP

Epreuve judiciaire

Affaire Jeffrey Epstein : Donald Trump souhaite "bonne chance" à Ghislaine Maxwell

Le président des Etats-Unis s'est exprimé sur l'affaire Jeffrey Epstein à l'occasion d'une conférence de presse. Il a notamment adressé un message à l'ancienne complice présumée du milliardaire.

Dans une conférence de presse ce mardi à la Maison-Blanche, le président américain Donald Trump a été interrogé et s’est exprimé sur l’affaire Jeffrey Epstein, selon des informations du Figaro. Il a adressé un message de soutien à  Ghislaine Maxwell. 

Donald Trump a reconnu avoir déjà croisé Ghislaine Maxwell : 

"Je l’ai rencontrée plusieurs fois au fil des ans surtout parce que j’habitais à Palm Beach et je crois qu’ils vivaient à Palm Beach".

Un journaliste lui a ensuite demandé s’il pensait qu'elle livrerait les noms de personnalités célèbres impliquées dans l’affaire Epstein, Donald Trump s’est contenté de répondre qu’il "n’avait pas trop suivi" cette affaire, avant d’ajouter, à propos de Ghislaine Maxwell : 

"Je lui souhaite bonne chance, franchement". 

Le président des Etats-Unis a également été interrogé sur l’implication du prince Andrew dans le scandale Epstein. Donald Trump a affirmé "ne pas être au courant de la situation du prince Andrew", avant de répéter qu’il souhaitait à Ghislaine Maxwell "bonne chance, quoi qu’il arrive".

Ghislaine Maxwell est âgée de 58 ans. Elle a été arrêtée le 2 juillet à Bradford, aux Etats-Unis. Elle a été inculpée de trafic de mineures. Elle est accusée d'avoir aidé le richissime homme d'affaires Jeffrey Epstein à exploiter sexuellement des mineures. Après que sa demande de libération sous caution a été refusée le 14 juillet, la date de son procès a été fixée au 12 juillet 2021. Elle s'était auparavant envolée dans la nature pendant plus d'un an - depuis l'arrestation de Jeffrey Epstein en juillet 2019 et sa mort en prison le mois suivant.

Incarcérée sans possibilité de libération sous caution, Ghislaine Maxwell a plaidé non coupable lors d'une audience à New York le 14 juillet, et risque jusqu'à 35 ans de prison en cas de condamnation.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !