Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Audacieux

A 90 ans, elle organise son propre kidnapping

Suzanne ne supportait plus la vie en maison de retraite. Elle a donc demandé de l'aide à son arrière petit-fils.

Suzanne, 90 ans, n'est pas du genre à se laisser faire.

Pensionnaire d'une maison de retraite de Villemoisson-sur-Orge, en Essonne, depuis mai 2011, la nonagénaire supportait de moins en moins sa nouvelle vie. Après pas moins de 5 tentatives de fugue en 2 mois, elle a demandé à son arrière-petit fils, 20 ans, d'organiser son propre kidnapping pour pouvoir rentrer à son domicile.

Anthony, en vacances, a donc demandé à l'un de ses amis de se rendre à la maison de retraire pour en exfiltrer son arrière grand-mère. Mission accomplie, qui déclenche l'inquiétude de la directrice de l'établissement. Des équipes cynophiles de la gendarmerie sont mobilisées... pendant que la vieille dame dort tranquillement chez sa petit-fille, alors absente de chez elle.

Devant l'ampleur des moyens déployés pour retrouver son arrière grand-mère, Anthony contactera la gendarmerie. Suzanne, elle, n'en démord pas : "Anthony a fait ça car il sait exactement ce que je ressens. La seule chose qui m’intéresse, c’est de rentrer chez moi. La liberté, la liberté, la liberté, un point, c’est tout !".

Le Parisien précise que rien n'oblige cette pensionnaire, qui n'est ni sous tutelle ni sous curatelle, de rester dans la maison de retraite.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !