Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Flickr/Natalia Sheppard
John et Jackie Kennedy ont fait l'amour dans Air Force One la veille de l'assassinat du président

Révélations

50 ans de la mort de JFK : la veille de son assassinat, il faisait l'amour avec Jackie dans Air Force One

C'est ce qu'affirme l'historien William Manchester auteur de "La mort d'un président" datant de 1967.

John Fitzgerald Kennedy a eu de très nombreuses relations extraconjugales (Marlene Dietrich, Marilyn Monroe, Angie Dickinson, Marie Pynchot Meyer..) . Le 35ème président des Etats-Unis mort tragiquement le 22 novembre 1963 à Dallas aimait toutefois sa femme Jackie. Preuve en est la veille de son assassinat par Lee Harvey Oswald, John et Jackie ont des rapports sexuels dans l'avion présidentiel Air Force One. C'est en tout cas ce qu'a affirmé Philip Nobile, ancien rédacteur en chef de Esquire ou du New York Magazine, dans un article publié ce dimanche dans le New York Post. Et cet ancien journaliste affirme que cette partie de jambes en l'air lui a été confirmée au milieu des années 70 par l'historien William Manchester auteur en 1967 du livre "La mort d'un président".

"A l'époque, je faisais des recherches pour un livre racontant le côté Don Juan de JFK. (…) Pour cela j'ai donc rencontré William Manchester afin qu'il me renseigne un peu plus sur la relation que Kennedy entretenait avec Mimi Beardsley, une jeune étudiante de 19 ans. Il me l'a confirmé " écrit Philip Nobile dans son article scoop du New York Post.

Puis, "William Manchester m'a révélé que JFK et Jackie avaient fait l'amour dans Air Force One durant le court vol reliant San Antonio à Houston l'après-midi du 21 novembre, c'est-à-dire la veille de son assassinat" continue Philip Nobile. Mais pourquoi avoir attendu si longtemps pour sortir cette information ? "Manchester m'avait fait jurer de ne rien dire, du moins tant qu'il était encore vivant (il est mort en 2004, ndlr)". Mais selon Philip Nobile, cette histoire a déjà été révélée de manière codée par William Manchester lui-même dans son livre. Désormais, plus de secrets, tout le monde est au courant.

lu sur le New York Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !