Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Bonjour la sécurité

"00000000" : tel était le code de lancement des missiles nucléaires américains durant la Guerre froide...

Ce "code secret" a été utilisé de 1962 à 1977, selon un ex-officier de l'Air Force.

00000000. Huit zéros. C'est le code - d'une simplicité déconcertante - que les Etats-Unis ont utilisé de 1962 à 1977, au plus fort de la Guerre froide, pour lancer une attaque nucléaire. Au début des années 1960, le président Kennedy a fait mettre en place un dispositif de sécurité baptisé PAL (Permissive Action Link), visant à verrouiller l'accès à l'arsenal atomique à toute personne non habilitée.

A l'époque, de nombreux missiles américains étaient positionnés à l'étranger, augmentant la probabilité de les voir tomber sous le contrôle de gouvernements locaux, explique 7 sur 7. De plus, il fallait prévenir une éventuelle instabilité psychologique d'un officier américain qui, à tout moment, pouvait déclencher la Troisième Guerre mondiale. 

Ce n'est qu'en 2004 que cette information a été révélée au grand jour par un ex-officier de l'Air Force, rapporte Le Point. Selon cet ancien militaire, le "code secret" était même donné en filigrane sur les consignes de sécurité en cas d'incendie : il était précisé de bien vérifier que seuls des zéros avaient été saisis...

Autre maladresse, autre histoire : le 23 janvier 1961, les Etats-Unis ont échappé de justesse à une véritable catastrophe. Ce jour-là, une bombe atomique américaine 260 fois plus puissante que celle d'Hiroshima a failli exploser en Caroline du Nord.

Lu sur 7 sur 7

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !