Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Super smash Bros." : nouveau souffle ou chant du cygne pour la Wii U de Nintendo ?

Nintendo fait (enfin) le plein grâce à l'un de ses titres qui fait intervenir dans un même jeu ses personnages traditionnels. La firme japonaise, malgré ce succès, peine à cacher son déclin, souligné par le non-renouvellement de ses jeux-vidéos, en réutilisant des personnages comme Mario ou les Pokemon.

Succès trompeur

Publié le
"Super smash Bros." : nouveau souffle ou chant du cygne pour la Wii U de Nintendo ?

La Nintendo Wii U peine à se vendre. Crédit DR

Atlantico : Nintendo annonce que son jeu "Super smash Bros." (un titre qui réuni les principaux personnages emblématiques de la marque japonaise) va faire un excellent score pour Noël et qu'il déboucghera sur la vente de nombreuses consoles Wii U, dont les ventes ont jusque-là été très décevantes. Est-ce que Nintendo peut se maintenir, voir renaître, en axant sa stratégie commerciale sur de "gros coups" ?

Daniel Ichbiah : La PS4 et la Xbox One sont autour de 400 euros, la Wii U est à 230 euros. Quand un jeune veut une console pour la période de Noël, on imagine que ce point-là joue beaucoup en cette période de l'année. Mais ils ne peuvent pas aller très loin avec ce seul atout, et quelques jeux emblématiques, quand on sait par exemple que la Xbox One va sortir prochainement son jeu phare, "Halo". Et même malgré le booster de Super smash Bros. Nintendo reste encore troisième, dans un contexte de vente en plus morose, face à la concurrence du PC.

Je ne vois pas la Wii U aller très loin malgré le rebond de Noël grâce à son prix. Et elle reste rassurante pour la parents car Nintendo est associé à l'absence de jeux de guerre ou à connotation sexuelle.

Mais Nintendo a depuis longtemps cette image "rassurante", presque enfantine, même au temps de son succès. Qu'est-ce qui ne marche pas avec la Wii U ? 

La révolution de la première Wii a été de faire jouer aux jeux vidéo les parents et les grands-parents, ce qui a marché pednant quatre ans environ (la Kinect de la Xbox, qui visait au même but a eu beaucoup moins de succès, malgré un démarrage prometteur). Nous sommes actuellement dans une période où le marché classique des "gamers" a repris ses droits. Et le problème des parents et des grands-parents, c'est que la Wii qu'ils ont acheté, ils vont la garder  dix ans, ils n'ont pas les réflexes de consommation des joueurs classiques. De plus, l'autre souci de la Wii et de la Wii U, c'est qu'il n'y a pas de compatibilité avec des mobiles Android ou des tablettes. Nintendo est en train de découvrir à la dure que l'on ne peut plus être replié sur soi. Et accessoirement, il y a aussi une prise en main assez difficile de la Wii U, ce qui est de plus en plus pénalisant face à ses concurrentes faciles à prendre en main.

Nintendo avait déjà connu une période difficile à l'époque de la Nintendo64 ou de la GameCube face au rouleau compresseur des Playstation. La firme a finalement rebondi grâce à sa Wii. Peut-elle retrouver ce sursaut ?

Je pense que cela va être très difficile, et pas que pour Nintendo d'ailleurs. Les PC sont devenus tellement puissants que les prochaines générations de consoles vont avoir du mal à percer s'il existe les mêmes jeux sur PC. Imaginez que vous avez déjà un PC dont vous pouvez envoyer, via des connectiques, votre jeu sur une télé. Vous vous achetez une manette, et vous n'avez plus d'intérêt à avoir une console...

Nintendo a organisé à Paris un "Pokemon Day". Pourquoi cette licence marche-t-elle encore alors que son concept (collectionner des créatures et défier des adversaires), n'a plus rien de novateur ?

C'est vrai que le succès est encore là mais je ne suis pas sûr que les enfants dans les cours de récréation s'échangent encore beaucoup les cartes de jeu comme auparavant. C'est vrai qu'à l'époque, les Pokemon dépassait quasiment Mario. Quand c'est sorti en 1996, cette licence a su s'approprier le cocnept des échanges en société dans les cours de récréation et sur les consoles. C'est ce qui a fait exploser la licence, et à l'époque c'était quand même original. Ils ont compris que le jeu vidéo pouvait déborder au-delà de l'écran. Vingt ans après, ce n'est plus aussi énorme qu'avant mais Nintendo a besoin de se "glorifier" avec ce ype d'événement dans la période actuelle.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Daniel Ichbiah

Daniel Ichbiah est écrivain et journaliste, spécialisé dans les jeux vidéo, les nouvelles technologiques, la musique et la production musicale.

Il est l'auteur de nombreux best-sellers tels que La Saga des jeux vidéos, Les 4 vies de Steve Jobs, Rock Vibrations, Le Livre de la Bonne Humeur, Bill Gates et la saga de Microsoft, etc. Daniel Ichbiah a aussi écrit Robots - Génèse d'un peuple artificiel

Parmi les biographies musicales écrites par l’auteur figurent celles du groupe Téléphone, de Michael Jackson, des Beatles, d’Elvis Presley, de Madonna (il a également publié Les chansons de Madonna), des Rolling Stones, etc. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€